Première réussie pour le salon du jeu et de l'imaginaire

dim 13/04/2014 - 20:54 , Mise à jour le 13/04/2014 à 20:54

L'envie de faire découvrir leurs passions, donner envie aux gens, mettre en valeur la culture du jeu et de l'imaginaire. Autant de raisons qui ont motivé William, Noé et Sylvain de la jeune association "Le Temps des chimère"s à créer ce salon.

Une communauté déjà existante
C'est après avoir visité des salons qui mettaient à l'honneur l'imaginaire, que les trois jeunes passionnés ont voulu créer cet évènement dans le but de faire découvrir cette sphère trop méconnue du grand public, "Cela nous passionne depuis des années, mais ça peut paraître obscure pour les gens qui ne connaissent pas" explique William Giroud, le président. "Voire rebutant, car ça donne l'impression d'être très compliqué" ajoute ce dernier. Mais surtout dans le but de réunir la communauté de passionnés qui existe déjà sur le bassin Ponot "On travaille avec quatre associations qui partagent notre passion" explique le jeune président. L'association "Le Bouclier enchanté" qui fait des figurines et des jeux de cartes, le club de modélisme du Monastier-sur-Gazeille, l'association de cinéma "Panorama" et l'association "Ludo'Fil" spécialisée dans les jeux de plateaux.
De plus, William, Sylvain et Noé ont pu compter sur l'aide précieuse de 50 bénévoles "Ils font plus de boulot que nous!" assure William.

Un moment ensemble
Lors de ce salon il était possible de s'informer sur les styles de jeu et les passions diverses. Mais surtout de s'initier à tous les ateliers présents : jeux de rôles, peinture sur figurine, jeux de plateau et beaucoup d'autres. "Nous ne sommes pas une communauté fermée" assure Noé Roche, secrétaire de l'association. "Bien au contraire! On veut mettre en valeur ce qui nous plaît : passer un moment ensemble". Pour Sylvain Rey, le trésorier "Ces jeux ne sont qu'une excuse pour se rencontrer. C'est comme aller au bar".

Une affluence inattendue
Toutes les générations ont défilé salle Jeanne-D'Arc durant tout le week-end. "Des enfants de trois ans, aux personnes âgées de 90 ans" d'après Sylvain Rey. "Des personnes qui ont bien accroché en faisant des initiations". Certains, après être venus le samedi, sont même revenus le dimanche pour continuer à jouer. L'entrée étant gratuite, 200 personnes sont venues le samedi, presque autant le dimanche. "On ne s'y attendait pas! On se serait contenté d'une centaine de personnes" ajoute ce dernier. "Mais c'est exactement ce qu'on voulait!"

Place à la deuxième édition
L'association "Le Temps des chimères" créée spécialement pour l'occasion envisage sérieusement de réitérer l'opération. Cependant incertain sur la date exacte de la seconde édition, les trois passionnés assurent avec aplomb qu'elle aura lieu "On en refera une c'est sûr !"

V.B

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire