Preciturn : période d'observation de six mois

mer 18/03/2015 - 16:08 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Preciturn avait été reprise par le groupe AIAC en 2013. Les salariés de l'entreprise monistrolienne étaient en attente du délibéré depuis vendredi 13 mars, date de la convocation de l'entreprise au tribunal de commerce. La décision est tombée ce mercredi matin : une période d'observation est acceptée pour une durée de six mois.

A quoi sert cette période ?
A partir de ce jour et jusqu'au 18 septembre 2015, l'entreprise pourra dresser un rapport pour élaborer un plan de redressement. En fonction de ce plan, des perspectives seront envisagées. Une audience de bilan ----La période d’observation est renouvelable une fois avec une prolongation exceptionnelle de six mois à la demande du Ministère public par la voix du procureur de la République. Elle dure donc, au maximum 18 mois. D'après les délégués syndicaux, il y a peu de chance qu'il y ait une prolongation.-----d'étape aura lieu le 29 mai 2015. Pendant cette période, un inventaire sera dressé par un commissaire-priseur, l'entreprise sera surveillée et assistée dans les opérations de gestion ou pour prendre des mesures de restructuration.

" C'est plutôt positif "
D'après Pierre Marsein, délégué CGT, souffle : " C'est pas la panacée mais c'est plutôt positif. " En effet, les salariés pensaient que la période d'observation serait limitée à trois mois, " on a espoir que ça puisse marcher. " En revanche si les choses vont vraiment mal pour Preciturn, l'entreprise peut se retrouver en cessation d'activité. Les salariés n'abandonnent pas l'idée de voir le groupe AIAC investir l'argent promis dans leur entreprise.

E.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire