Poser des nichoirs pour sauver les oiseaux cavernicoles

jeu 13/02/2020 - 21:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

L'époque est révolue où le paysage campagnard n'était partout que maillage de haies vives, bosquets et prairies, le tout parsemées de vieux arbres qui finissaient par pourrir sur pied. Les animaux sauvages, les oiseaux en particulier, trouvaient alors dans ce décor d'innombrables sites où s'installer et élever leurs jeunes. La végétation fournissait une multitude de cavités propices aux espèces cavernicoles qui n'avaient que le mal de choisir la mieux exposée, la plus confortable et la mieux préservée des prédateurs.

L'homme, un destructeur mais...
Il n'a fallu que de quelque décennies pour que haies et bosquets partent en fumée et faire de ces cendres des champs cultivés au pesticide ou des espaces goudronés. La mutation des milieux "naturels" entraîne une modification profonde des populations animales et occasionne parfois des raréfactions dramatiques. Les raisons ? La très meurtrière circulation automobile, la pollution de l'air et des eaux, le braconnage et les épandages d'insecticides qui tuent proportionnellement plus d'oiseaux que d'insectes. À ces raisons majeures viennent s'ajouter, entre autres, l'urbanisation, les lignes électriques à haute tension ou encore la rénovation de l'habitat rural mettant à mort la population des Chouettes effraies.

----Une espèce cavernicole est une espèce nidifiant dans un creux ou une cavité d'arbre, de mur, de rocher, dans un nichoir fermé, voire dans un terrier. Les espèce d'oiseaux cavernicoles sont, par exemple, les mesanges charbonnières, bleues, noires, hupées et nonettes, les moineaux domestiques et friquets, les étourneaux, les rougequeues et les gobemouches.

-----...également un sauveur
Parmi les oiseaux de nos campagnes, les cavernicoles font partie des plus touchés par l'évolution des activités humaines durant ce dernier demi-siècle. Un moyen simple et efficace de favoriser la nidification des oiseaux est la pose de nichoirs adaptés se substituant aux sites naturels détruits. Poser des nichoirs est un acte de protection de la nature qui n'a rien de dérisoire : une espèce peut être maintenue grâce à cette seule action. La méthode offre l'avantage d'être à la portée de tous, mais aussi de procurer des cavités bien adaptées aux besoins des oiseaux à accueillir, de mettre les nichées à l'abri de la prédation et du dérangement et de permettre le contrôle de la reproduction.

----Caractéristiques d'un bon nichoir :
Le diamètre du trou d'envol : environ 3 cm maximum.
La position du trou d'envol : à 15 cm du fond. L'oiseau doit avoir la place d'accumuler ses matériaux tout en laissant la profondeur nécessaire pour éviter la chute des oisillons.
L'épaisseur du matériau : jamais inférieur à 1 cm
Une possibilité d'ouverture pour le nettoyage annuel.
La couleur : les chances d'occupation sont plus grandes si les couleurs sont naturelles.
Site de référence : nichoirs.net 
-----Acheter ou fabriquer un nichoir ?
L'achat d'un nichoir est souvent source de déception. Beaucoup de nichoirs vendus en jardinerie par exemple, mais aussi par quelques boutiques « spécialisées » sont inadaptés et n'ont aucune chance d'être un jour adoptés par les oiseaux. Alors que l'idée de fabriquer soit-même un nichoir est accessible à qui que ce soit. Toutes les informations pour fabriquer des nichoirs ainsi que les lieux et la hauteur adéquats sont répertoriées sur nichoirs.net 

Les bons choix pour faire de bons nids
Les nichoirs peuvent être mis en place dès l'automne, ce qui permet aux oiseaux de les utiliser comme gîtes durant l'hiver. Mais en mars, et même en avril, il n'est pas trop tard pour en installer. Les nichoirs mis en place plus tardivement auront moins de chance d'être occupés avant la saison suivante. En général, et sauf lorsqu'il s'agit de nichoirs spécifiques, la pose se fait entre 1,50m et 6m de hauteur. L'orientation n'a pas grande importance, mais l'ouverture vers le sud ou le sud-est est la plus appropriée. Il faut également empêcher la pluie de pénétrer à l'intérieur en penchant légérement le nichoir, avec nue exppostion ni en plein soleil, ni à l'ombre permanente. Enfin, aucune garniture ne doit être disposez au fond comme de la paille ou de la mousse sauf pour quelque espèces telles que la mésange boréale, le pics ou encore la chouette chevêche.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire