Pollution de la Senouire: l’enquête a avancé très rapidement

Par T.Ch dim 21/03/2021 - 18:57 , Mise à jour le 21/03/2021 à 18:57

Le responsable de la pollution a été identifié ainsi que le produit qui a causé une pollution de la Senouire qui s'avère être une très grosse pollution selon François Josency, président de l’AAPPMA de Brioude.

Il n'aura pas fallu longtemps aux enquêteurs de la gendarmerie pour conclure leurs investigations sur la cause de la pollution de la Senouire puisque, selon les services de gendarmerie de Brioude que nous avons joints vers 15 heures, "l'enquête a abouti".

Seul hic, la gendarmerie n'est pas autorisée à communiquer ce dimanche soir mais, il existe de nombreux éléments qui permettent de se faire une idée assez précise.

Une grosse pollution

Si les premières informations avaient fait remonter des pertes de petits organismes, c'est désormais de plus gros poissons qui sont impactés par la pollution constatée dès samedi matin.

François Josency que nous avons joint ce dimanche en début d'après-midi est dépité. "Ce qui s'est passé entre vendredi soir et samedi matin, sans doute dans la nuit, est une pollution très importante. On ne pourra pas évaluer exactement combien de faune piscicole a disparu avant la semaine prochaine mais on a bien vu à la Bageasse (NDLR où se trouve la confluence de la Senouire et de l'Allier, vers Vieille Brioude) tout au long de la journée de samedi et encore ce dimanche matin l'importance de la perte de la faune piscicole. Il y a des poissons morts partout".

Avec les trois autres AAPPMA (Saint-Pal-de-Senouire, Paulhaguet et Brioude) et le concours de la fédération de pêche départementale des pêches électriques seront menées au cours de la semaine à venir dans les zones qui servent de repères de la population habituelle pour estimer ce qui a été détruit.

"C'est une très grosse pollution, il faut le dire"

Le préjudice risque donc d'être beaucoup plus important qu'initialement estimé.

Cette pollution est invisible et inodore mais comme le confirme le président Josenci. " Il apparaît que le produit est plus lourd que l'eau et se dépose au fond du cours d'eau, ce qui fait qu'il risque bien de rester là un moment. Les poissons fouilleurs vont être impactés à leur tour. C'est une très grosse pollution, il faut le dire. Maintenant ce qu'il faut qu'on détermine c'est si la faune piscicole de l'Allier va être touchée à son tour. On ne pourra le dire que dans les jours prochains même si j'ai envoyé des gars dès ce dimanche matin".

La Senouire, une rivière à truites

Le préjudice sera d'autant plus important que les recensements de la rivière ont démontré ces dernières années une grande diversité de poissons et particulièrement de poissons qui ne se développent que dans des eaux de bonne tenue.

Illustration

"C'est une magnifique rivière pour la truite d'abord" explique François Josency, "c'est de la truite fario mais, on y trouvait aussi des goujons et des vairons, des écrevisses et aussi des loches qui sont des poissons fouilleurs. Ils ne semblent pas avoir survécus. On trouve des poissons morts partout depuis Paulhaguet jusqu'à la Bageasse. Maintenant on s'attend à une mortalité des plus gros poissons qui se nourrissent de la microfaune et de ces petits poissons".

On sait qui est responsable et quel est le produit polluant

Interrogé sur les causes de la pollution, le président Josenci lâche soudainement : "Mais l'enquête est terminée, on sait d'où vient cette pollution et qui en est responsable ! Vous comprendrez que je ne peux pas vous en dire plus moi-même."

Comme on l'a dit en introduction, nous n'avons pas pu encore avoir la confirmation de l'information mais, nous pouvons cependant donner quelques éléments factuels que nous avons détaillés lors de notre conversation avec le président Josenci qui, s'il n'a pas acquiescé, n'a pas démenti non plus notre raisonnement.

Une unité de service de prévention s'est déplacée sur la commune de Salzuit samedi soir vers 18 heures

Des rumeurs circulaient dans le village de Paulhaguet depuis samedi.

  • On sait que la pollution vient de la rive gauche de la rivière car, les différents captages d'eau qui se trouvent sur la rive droite ne sont pas contaminés.
  • On sait aussi que la pollution s'arrête autour du pont de la gare de Paulhaguet.
  • Nous avons appris aussi qu'une unité de prévention des risques technologiques des pompiers s’est déplacée samedi vers 18 heures sur la commune de Salzuit afin de poser un bouchon obturateur sur un regard d’eaux pluviales.

Notre interlocuteur a même précisé qu'un bouchon a été installé dans le secteur. L'information devrait être confirmée rapidement.
Nous ne connaissons surtout pas le type de produit qui s'est déversé dans la Senouire et c'est sans doute le paramètre le plus important pour les pêcheurs et pour les responsables des AAPPMA locales

"On voudrait bien qu'on nous dise quand on pourra repêcher dans la rivière, si c'est dans deux semaines, deux mois ou deux années", déplore François Josenci.

La rivière semble impactée sur l'entièreté de son cours à partir de ce point potentiel, ce qui fait, d'après nos mesures, près de 18 kilomètres.

La mesure au point de confluence du barrage de la bageasse Photo par Google map - TC
La mesure au point de confluence du barrage de la Bageasse Photo par Google map - TC

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire