Pêche suspendue par arrêté préfectorale sur la Senouire pour cause de pollution chimique

Par T.Ch dim 21/03/2021 - 06:00 , Mise à jour le 21/03/2021 à 06:00

A la suite du constat par l'Office Français de la Biodiversité ayant constaté une surmortalité des poissons sur la Senouire, la préfecture de la Haute-Loire a pris un arrêté ce samedi 20 mars 2021 interdisant la consommation de poisson issu de la rivière et suspendant toute activité de pêche sur toute la portion entre la confluence de la rivière avec l'Allier jusqu'à Paulhaguet

L'alerte a été donnée samedi matin par deux jeunes pêcheurs qui pratiquaient leur loisir au niveau du pont de la léproserie peut avant la confluence de la Senouire et de l'Allier sur la commune de Fontannes.

Ils ont immédiatement averti les autorités de la pêche départementale.

Dépéchés sur place, les hommes de l'Office Français de la Biodiversité étaient accompagnées des autorités de la gendarmerie locale et des unités d'intervention spécialisées des pompiers de la Haute-Loire. Aucun barrage ni traitement chimique n'auraient cependant été disposé par ces derniers.

Les premiers constats qui ont été faits sont que dans un premier temps il s'agit d'une surmortalité importante de petits poissons, et rrès importante de la microfaune et de la macrofaune benthique.

Arrêté prefectoral pour suspendre la pêche et la consommation de poisson.

En attendant, la préfecture de la haute-Loire a immédiatement pris un arrêté pour suspendre la pêche entre Paulhaguet et la confluence.

Le préfet de la Haute-Loire communique :

Une pollution du cours d'eau la Senouire a été constatée ce jour. Une sur-montalité de poissons a été observée sur ce cours d'eau entre Paulhaguet et vieille-Brioude.

L'origine du phénomène est inconnue à ce stade.

Des investigations sont en cours.

Le préfet de la Haute-Loire a pris un arrêté portant interdiction de la consommation de toutes espèces de poissons, et modifiant la pratique de la pêche sur ce cours d'eau.

Seule la pratique de la « pêche sans tuer » est autorisée

ARTICLE 2

Seule la pratique de la « pêche sans tuer » est autorisée sur le cours d'eau de la Senouire entre Vieille-Brioude et Paulhaguet : tout poisson capturé doit être immédiatement remis à l'eau.

ARTICLE 3

Un suivi régulier du milieu sera mis en place et permettra, au regard des résultats, de modifier ou abroger ces interdictions.

Des investigations sont en cours par la gendarmerie.

Mais à cette heure une enquête est en cours qui n'a pas donné de conclusions officielles.

Durant les investigations au niveau de Paulhaguet samedi matin Photo par témoin

Plusieurs communes sont impactées par cette pollution, Paulhaguet, Domeyrat, Frugières-le-Pin, Lavaudieu et Vieille-Brioude.

Témoignages locaux

Des images publiées sur Facebook depuis hier sembleraient montrer que de plus gros poissons sont touchés à leur tour.

Selon des témoins que nous avons pu joindre, aucune pollution n'aurait été constatée en amont du pont de la gare du Marcet à Paulhaguet. la pollution serait plutôt issue d'un flux de la rive droite.

Une pollution qui pourrait durer

Du côté des pécheurs et des locaux de nombreuses supputations sur cette pollution sont avancées.

Ce dimanche matin, des témoignages évoqueraient une pollution de quelque chose de lourd qui se collerait au fond du cours d'eau.

Il faut noter que le long de la rivière, on peut observer la présence de nombreux animaux, chevaux et génisses. Il est recommandé au propriétaire de ne pas utiliser l'eau de la zone concernée pour les abreuvoirs. Ils est dans le même ordre d'idée déconseillé aux riverains d'utiliser cette eau pour arroser.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés