Pôle d'échange intermodal : Le Puy a une nouvelle entrée de ville

lun 01/02/2016 - 11:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

"Les nouveaux Champs Elysées du Puy." La nouvelle voie entre le Pôle d'échange intermodal (PEI) et l'avenue des Belges a été mise en service ce lundi 1er février 2016, en présence de nombreux élus dont Laurent Wauquiez, président de Région et vice-président de l'Agglo, du préfet, Eric Maire et du nouveau maire ponot, Michel Chapuis. Depuis décembre, les violons se sont accordés et cela permet de s'y retrouver. Le parking de 190 places ouvrira ses portes le 15 mars, une fois que les barrières seront posées. Les bus y seront délocalisés à partir du mois de juillet.
----Bon plan
En laissant sa voiture au parking à la barrière du PEI, les automobilistes pourront bénéficier d'une navette gratuite pour se rendre en centre-ville. Les navettes seront des véhicules électriques, pour plus d'écologie.-----Une nouvelle voie
Ce sont 800 m de goudron supplémentaires que pourront emprunter les automobilistes. Cette route s'impose comme une nouvelle entrée du Puy-en-Velay, ce qui devrait s'accentuer d'avantage avec la mise en service du contournement de la ville. "Cela fait plusieurs décennies que l’on n’a pas inauguré une nouvelle voie en plein centre-ville", s'enthousiasme Jean-Paul Bringer, vice-président de l'Agglo chargé de la gestion de la mobilité et des évolutions énergétiques.
Circulation plus fluide
Un comité de pilotage va être mis en place pour une étude de huit mois sur la circulation au Puy et tout le reste de l'agglomération. "Il faut réfléchir à fluidifier la circulation", résume Jean-Paul Bringer. Des voies réservées aux bus pourraient être mises en place. La tendance est à favoriser les modes de transports doux. Le PEI est d'ailleurs relié aux voies vertes.
----Quelques chiffres
La création de la nouvelle route devait coûter presque 3,5 millions d'euros. Pour le moment, seuls deux millions ont été utilisés.
Au niveau du montant global, une économie de près d'un million et demi aurait été réalisée. Le PEI a, jusque-là, coûté environ 12 millions d'euros.-----Encore de nouveaux parkings ?
Cette question n'a pas encore trouvé de réponses officielles, mais Michel Chapuis a déjà sa petite idée : "Ça va probablement devenir un parking à la barrière pour faire de nouvelles places et soutenir nos commerçants". Rien n'est fixé, mais le projet est à l'étude. Des places de stationnement ont également été créées rue de la Gazelle. Dès juillet, la nouvelle halte de transports en commun Tudip prendra place au PEI. Les bus scolaires s'y rendront dès la rentrée scolaire.
"On a préféré élargir"
Nos confrères de Centre France avaient souligné un problème de largeur des voies pour permettre la circulation (et le croisement) des bus. "Nous avons seulement souhaité quelques petits travaux supplémentaires pour fluidifier la circulation sur une partie du parcours qui posait problème. Les voies avaient été faites à des normes, mais pour éviter qu’il y ait des soucis au niveau d’une chicane, on a préféré élargir", explique Michel Chapuis.

Dans les jours qui viennent des caméras de vidéosurveillance vont être installées pour plus de sécurité. Aussi, le square de Lattre devrait être fermé "sur le modèle du jardin Henri Vinay". Concernant l'avenue des Belges, une fresque devrait être réalisée sur le thème de Saint-Jacques de Compostelle.

Emma Jouve

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire