Peut-être est-ce vous le préféré de votre facteur ?

Par Nicolas Defay mar 14/09/2021 - 12:00 , Mise à jour le 14/09/2021 à 12:00

Un projet photo sans précédent au niveau de son ampleur. C’est ce qu’ont imaginé Yann Arthus Bertrand et la Poste qui invitent tous les facteurs de France à photographier le(s) Français qui les touchent dans le cadre de leur tournée. Près de 300 postiers sont concernés en Haute-Loire pour 227 552 Altiligériens.

Chaque jour, 72 000 facteurs sillonnent les chemins de l’Hexagone, 1 639 le territoire auvergnat, 291 la belle Haute-Loire. Au gré de leur tournée, ils rencontrent des centaines de personnes, jeunes ou moins jeunes, qui leur partagent parfois des morceaux d’histoires de vie et de mort, de soucis et de joie, de peines et de bonheurs qui construisent au jour le jour les existences de chacun.

Du 6 septembre au 8 octobre 2021, ces messagers vont user de leur facteo (appareil servant au scannage de certains courriers et des colis) pour immortaliser celles et ceux qui leur apparaissent comme des muses des valeurs humaines, comme des inspirations du quotidien ou encore des sources d’émotions. Le but ? Réaliser une gigantesque exposition digitale d’ici la fin 2021 intitulée « Portraits de France par les Facteurs ». Les plus belles photos sélectionnées seront ensuite exposées à La Poste du Louvre l’année prochaine.

« J’ai pris conscience et j’ai été impressionné par le lien social très fort que les facteurs nous apportent sur tout le territoire. Leur sens du devoir m’a touché et a fait grandir mon projet de film et d’exposition « France, une histoire d’amour », Yann Arthus-Bertrand, président de la Fondation GoodPlanet

Yann-Arthus Bertrand est né en 1946. Il s’est toujours passionné pour le monde animal et les espaces naturels. Très vite, il utilise l’appareil photo pour consigner ses observations en complément de l’écriture.

En 1992, il lance le projet photographique sur l’état du monde et de ses habitants : La Terre Vue Du Ciel. Il débute également un grand travail sur la France en réalisant des séries de portraits qu’il poursuit encore aujourd’hui. « Être photographe n’est pas très compliqué. Ce qui est difficile c’est de construire quelque chose à partir de cette facilité. »

Prolongeant son engagement pour la cause environnementale, il crée alors la Fondation GoodPlanet. Depuis 2005, cette organisation reconnue d’utilité publique a pour objectifs de placer l'écologie et l'humanisme au cœur des consciences et de susciter l'envie d'agir concrètement pour la terre et ses habitants.

En mai 2017, il ouvre avec sa fondation le premier lieu dédié à l’écologie et à l’humanisme à Paris, Le Domaine de Longchamp situé au cœur du Bois de Boulogne. Le Domaine offre gratuitement un espace d'expérimentation fait d'œuvres engagées, de rencontres et de partage, pour vivre l'expérience d'une écologie généreuse. C’est cet engagement qui lui vaut d’être nommé en 2009 « Ambassadeur de bonne volonté » du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Il commence alors la réalisation de plusieurs documentaires sur l’environnement et l’humanisme : Home en 2009, Planète Océan en coréalisation avec Michael Pitiot en 2011, La soif du monde en 2012, Human en 2015 et Terra la même année.

Yann Arthus-Bertrand s’est lancé dans un nouveau défi en coréalisant avec Anastasia Mikova Woman qui a vu le jour le 4 mars 2020. Ce film est entièrement consacré aux femmes du monde entier, a suscité plus de 3 ans de tournage, 60 pays visités, et des milliers d'interviews.

Son dernier documentaire, Legacy, notre héritage, réalisé à partir d’images d’archives a été diffusé en 2021. Il travaille actuellement sur un nouveau projet : France, une histoire d'amour et Migrants.

« Si ça vous fait du bien à vous, ça me fait du bien à moi, je suis là pour ça »

Dans le cadre du partenariat La Poste avec La Fondation GoodPlanet, Yann Arthus-Bertrand, Président de la Fondation, a eu l’occasion de partir à la rencontre des facteurs et de découvrir leur métier. Mais comment est née cette idée d’exposition géante qui met en relation le postier et le client ? Le reporter, réalisateur et écologiste Yann Arthus-Bertrand répond à travers une vidéo posté sur la toile : « Une fois, je suis allé à la poste de Boulogne où j’ai demandé à photographier les postiers, explique-t-il. Là, il y avait une dame qui pleurait et qui racontait la mort de sa mère à la personne installée derrière le comptoir. Un moment, elle dit au postier : "Je dois vous embêter avec mon histoire !". Et le postier lui répond : "Mais madame, si ça vous fait du bien à vous, ça me fait du bien à moi, je suis là pour ça ».

C'est suite à cette émouvante rencontre que Yann Arthus-Bertrand imagine alors ce projet photo/exposition inédit : inviter tous les facteurs du pays à prendre en photo les français qu’ils préfèrent dans leurs tournées. Alors, peut-être que c’est vous qui, sans le savoir, êtes le favori du facteur qui vous croise presque tous les jours de la semaine...

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

ch

mar 14/09/2021 - 20:57

Alors c'est le comble : si les facteurs préfèrent s'arrêter pour faire des photos !!   Ils ne s'arrêtent même plus pour déposer des colis: ils se contentent de laisser un avis de passage sans même avoir sonné !!  ...