Pédophilie : une cellule diocésaine d'écoute des victimes

ven 22/04/2016 - 18:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

Il y a deux semaines, Médiapart a mis en place une adresse mail dédiée pour recueillir des témoignages de victimes d'actes pédophiles, notamment commis par des hommes de foi. Cette démarche fait suite aux révélations divulguées par l'association La Paroles Libérée. Un des témoignages vise Yssingeaux, comme nous l'avions évoqué dans un précédent article.
Le jour même, le mardi 12 avril, la rédaction de Zoomdici avait obtenu un entretien avec l'évêque du Puy Monseigneur Luc Crépy, qui avait accepté de répondre à nos questions et affirmé vouloir "faire la clarté sur cette affaire".

Une cellule composée de trois laïcs et d'un prêtre
Ce même mardi 12 avril, il avait annoncé sur les ondes de RCF Haute-Loire la création d'une cellule d’accueil et d’écoute à l’intention des personnes victimes de faits de pédophilie. Une information qu'il avait confirmée sur France-Inter le jeudi 14 avril.
Composée initialement de trois laïcs (un enseignant, une psychologue et une conseillère conjugale formatrice sur les questions affectives) et d’un prêtre, elle travaille en concertation avec les instances nationales mises en place par la conférence des évêques de France.
Pour prendre contact, on peut s’adresser par courrier postal à : Mgr Luc Crepy (personnel) 2, place du For 43000 Le Puy en Velay ou par mail : ecoute-victimes@catholique-lepuy.fr Une adresse nationale est également ouverte : paroledevictimes@cef.fr.

"Le ton n'est pas agressif ou vindicatif. C'est plus un témoignage qu'une dénonciation"
Parralèlement à la création de cette cellule d'écoute, on apprend qu'un courrier a déjà été adressé personnellement à l'évêque du Puy. On ne sait pas si les faits décrits sont anciens ou récents. "Ce n'est pas une plainte", nous confie-t-on au diocèse, "le ton n'est pas agressif ou vindicatif. C'est plus un témoignage qu'une dénonciation".
L'affaire est très sensible et relève de la sphère privée : difficile donc d'en savoir plus. Tout ce que l'on peut affirmer, c'est que ce courrier a été reçu entre le moment où le scandale a éclaté et la création de cette cellule d'écoute, et qu'il s'agit, à ce jour (vendredi soir), du seul courrier concernant cette sombre affaire de pédophilie.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire