Opération surprise à Brives : les Gilets jaunes défilent dans les allées d'Auchan

jeu 22/11/2018 - 18:44 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Ce jeudi 22 novembre 2018, tandis qu'on s'attendait à une opération "transports gratuits" dans le centre-ville du Puy-en-Velay, comme annoncé sur la page Facebook Gilets jaunes Blavozy/Brives/Le Puy, c'est finalement devant les portes du centre commercial Auchan à Brives-Charensac, que nous avons retrouvé une soixantaine de manifestants venus de Blavozy et rejoints par un groupe de huit personnes en provenance du rond-point de Lachamp (Saint-Pierre-Eynac). Surprise.

Il y a d'abord eu un léger souffle de panique provoqué par la fermeture des portes du centre commercial, bloquant ainsi les clients à l'intérieur et les Gilets jaunes à l'extérieur. "On veut juste rentrer avec des chariots vides et nous faire voir et entendre. On n'est pas là pour bloquer les clients", explique Claudette. Quelques minutes plus tard, les portes se sont finalement ouvertes et une quizaine de Gilets jaunes comme l'avait demandé les agents de sécurité d'Auchan au préalable, ont pu s'introduire dans le magasin, où la police était présente, pour scander leur slogan favori : "Macron démission !". Le tout sous le regard des clients dont certains, indifférents, continuaient à faire leurs courses quand d'autres applaudissaient l'opération des deux mains.


(Des chariots ont été déposés en travers de la chaussée devant la station-service d'Auchan pendant cinq minutes. Photo DR/S.Ma)
Bloquer ou pas la station-service d'Auchan ?
Mais très vite, le défilé dans les allées d'Auchan a tourné court. Quelques Gilets jaunes restés à l'extérieur du centre commercial ont décidé de bloquer la station-service d'Auchan. Des chariots ont ainsi été placés en travers de la chaussée pour empêcher les voitures de passer. Une décision qui n'a pas été du goût de l'organisation des Gilets jaunes de Blavozy : "Ce n'est pas ce qui avait été décidé. On est tous ensemble et il y a toujours des personnes qui font des mauvaises choses". D'un côté comme de l'autre, les pour et les contre ce blocage de la station-service, c'est l'incompréhension sur fond de colère. Dans le fond, chacun dit être pacifistes, vouloir être entendus, être unis plutôt que divisés. Dans la forme, la prise d'initiative de "quelques éléments perturbateurs" ne convient pas. Résultat, les Gilets jaunes ont décidé annuler l'opération qui devait avoir lieu sous le même format qu'à Auchan mais à Géant Casino sur la zone de Chirel à Vals-près-le-Puy. Cela ne signifie pas pour autant la fin du mouvement, les Gilets jaunes "toujours aussi motivés et pas prêts à lâcher", prévoit d'organiser "d'autres surprises".
Trois points de ralentissement et trois barrages filtrants
Au sixième jour de la mobilisation des Gilets jaunes, à 17 heures, la préfecture de la Haute-Loire dénombrait trois points de ralentissement (rond-point les Bombes RN 88 Blavozy, rond-point de Lachamp RN 88 Saint-Pierre-Eynac et rond-point de Lamothe RN 102 Brioude) ainsi que trois barrages filtrants (rond-point des Fangeas RN 88 et RD 906, rond-point de la Chomette - échangeur RN 88 à Monistrol-sur-Loire et rond-point les Grangers CD 500 Saint-Just-Malmont).
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire