Onze platanes bientôt abattus dans le centre du Puy

lun 07/09/2020 - 18:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:07

« Nous allons engager les travaux dans les semaines qui viennent afin que tout soit terminé dans le courant du mois de novembre, indique Jean-François Exbrayat, adjoint chargé du cadre de vie de la ville du Puy-en-Velay. Car, comme tout le monde le sait, à la Sainte-Catherine (le 25 novembre, Ndlr) , tout prend racine. Plus sérieusement, ce sont donc neuf platanes sur la descente du Breuil qui sont en projet d’être coupés et deux vers les commerces du haut. À la place, des jeunes platanes d’une espèce plus résistante seront replantés ». Pour imaginer ce qu’est un platane de 5 ans, les mêmes ont été plantés sur la place de la Libération.

« Clairement, ils sont en phase terminale »
Mais pourquoi un tel abattage et de si grande ampleur à l’échelle de la place du Breuil ? « Car ces arbres-là ont malheureusement les troncs totalement desséchés et creux, explique Jean-François Exbrayat. D’ailleurs, on peut les remarquer rien que par l’absence de feuilles par rapport à ceux en bonne santé actuellement. Ils sont sans vie. Et pour sécuriser les lieux, les passants et les voitures, nous devons faire une coupe importante et franche. Ainsi, ils ne seront pas simplement coupés mais dessouchés en totalité. Clairement, ils sont en phase terminale. »

Cause de la mort probable : la vieillesse
Si certains agents des espaces verts de la Ville mentionnent des noms de parasites comme le Tigre du platane et le chancre, ou pointent du doigt un excès de salage l’hiver qui expliqueraient cette hécatombe, Jean-François Exbrayat assure qu’il s’agit tout simplement d’une fin de cycle. « Les platanes en question ont environ 80 ans pour les plus vieux, précise-t-il. C’est vrai que des insectes peuvent s’attaquer aux arbres mais si c’était le cas, beaucoup de leurs voisins seraient atteints. Le réchauffement climatique et les épisodes de pluie de moins en moins fréquents contribuent aussi à les fragiliser. Mais je pense qu’ils sont juste morts de vieillesse ».

> Lire aussi : En novembre 2019, deux platanes du Breuil avaient été sectionnés par des personnes non identifiées
Trois arbres abattus pour permettre la réouverture du parking du Breuil (19/11/2019)

Une naissance = un arbre
Les élus du Puy souhaitent verdir la cité mariale en plantant autant d’arbres que de naissances par an. « Une naissance, un arbre !, rappelle Jean-François Exbrayat. C’est l’objectif de Michel Chapuis et de toute l’équipe municipale. Il y a entre 130 et 160 petites et petits Ponots qui ouvrent pour la première fois leurs yeux chaque année. Nous voulons, avec cette initiative, mettre de plus en plus de nature dans la ville et limiter ainsi les îlots de chaleur qui vont irrémédiablement s’intensifier dans le futur ». La Ville aimerait, dans le cadre de cette opération, nommer chaque arbre du prénom d’un enfant né la même année que leur plantation.


Nicolas Defay

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire