Nouvelle audience pour le décès du formateur forestier : qui est responsable ?

mar 02/02/2021 - 06:00 , Mise à jour le 02/02/2021 à 06:00

Le 22 septembre 2016, un accident mortel dans les bois du lieu-dit Chirac a coûté la vie à un formateur forestier de Saugues. Un stagiaire de 22 ans a fait l’objet d’une enquête pour homicide involontaire. Ce mardi 2 février 2021 aura lieu la 7e audience de cette affaire au Tribunal du Grande Instance du Puy-en-Velay.

Rappel des faits

Il n’est pas tout à fait midi, le mardi 22 septembre 2016, quand un groupe de stagiaires de la formation adultes du CFPPA (Centre de Formation Professionnelle Adultes) de Saugues encadrée par leur formateur, Yoan Bérodot, effectuent un chantier pédagogique de bûcheronnage dans les bois du lieu-dit Chirac, sur la commune de Chanteuges. Alors qu’un des stagiaires, âgé de 22 ans à l’époque, coupe un pin maritime de 29 mètres, l’arbre s’effondre sur le formateur situé à 22 mètres de là. Ce choc est fatal pour l’homme de 34 ans qui n’a pas pu être ranimé.

Après six renvois, la 7e audience aura lieu le mardi 2 février au Tribunal de Grande Instance du Puy-en-Velay, à 14 heures.

Il y a un mois, la juge d’instruction a rendu son ordonnance : L'EPLEFPA (établissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricole) de Brioude-Bonnefont dont dépend le CFFPA de Saugues est renvoyé devant le Tribunal correctionnel pour homicide involontaire par personne morale et convoqué à la même audience que le jeune stagiaire.

À midi ce mardi 2 février, les syndicats Snetap-FSU et CGT Agri organisent un rassemblement devant le tribunal.

L’audience débute à 14 heures et devrait se terminer entre 15 et 18 heures, à la suite de quoi se tiendra une conférence de presse sur les marches du tribunal avec les représentant.e.s des deux syndicats et leur avocat Me Weyl.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire