Tous

Yssingeaux

Nos produits à Paris (1/3) : La verveine de mamie prend un coup de jeune

lun 27/02/2017 - 19:39 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Tout est parti d'une blague. Au restaurant, devant leur digestif, Benoit Court, Anthony Sahuc, et les jumeaux Stéphane et Sébastien Valentin plaisantent. Ils s'imaginent produire de la verveine artisanale, et gérer l'entreprise entre amis. C'était il y a un peu plus d'un an. Aujourd'hui âgés de 27 à 28 ans, les quatre compères d'Yssingeaux vendent leur première production au salon de l'agriculture, porte de Versailles à Paris.
----La Vertueuse 35° a été récompensée d'une médaille d'argent au Salon de l'agriculture.-----Cultivé et produit à Yssingeaux
Sur le stand des produits de Haute-Loire, les reflets verts des bouteilles intriguent les passants."On est partis du principe que les digestifs revenaient un peu au goût du jour. Comme l'alcool neutre est désormais interdit à la vente, on a pensé que la verveine artisanale se trouverait de moins en moins. D'où l'idée d'en produire de manière professionnelle", raconte Anthony Sahuc.
La plante pousse à Yssingeaux, sur 5000m² de terres. Puis macère dans l'alcool pour devenir liqueur. Le tout fait maison. "En fait, on refait la verveine de nos grands-mères", résume Anthony Sahuc tout en resservant deux curieux. "Les gens sont conquis dès qu'ils goûtent. Ils retrouvent le goût de la plante, c'est ça qui est apprécié", se félicite-t-il.
Mojito à la verveine
L'entreprise fait le lien entre tradition et modernité. Si le contenu se fait "à l'ancienne", pour le contenant c'est une autre histoire. Les quatres Yssingelais, qui ont ciblé les exigences du marché, proposent une bouteille "jeune et dynamique", finalement "à leur image". Son nom : La Vertueuse. Pour s'adapter aux goûts du moment, deux déclinaisons sont proposées : l'apéritive à 18°, et la digestive à 35°, "idéale pour remplacer le rhum dans un mojito".
----La liqueur de verveine "La Vertueuse" est produite par l'entreprise Saveur des Sucs à Yssingeaux. www.saveurdessucs.com-----Mission séduction à Paris
Les quatre entrepreneurs vont bientôt fêter leur premier anniversaire. Et, pour l'instant, "l'entreprise est dans les clous par rapport à ses objectifs". L'essentiel de ces bouteilles vertes trouve preneur entre Le Puy et Saint-Etienne. "C'est difficile de se faire connaitre en dehors de la zone. A Paris, on ne connait pas la liqueur de Verveine." Un challenge de plus pour une entreprise qui, dans son histoire, n'en est qu'à l'apéritif.
Clément L'hôte

N.B. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consomer avec modération.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire