Noël zéro déchet : le plein d'idées pour vider les poubelles (vidéo)

mer 04/12/2019 - 19:42 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:01

L'an dernier, Zoomdici vous présentait quelques bons plans pour passer un Noël sans se ruiner. A l'approche des fêtes de fin d'année 2019, le sujet ne change pas, un marronnier reste un marronnier, mais l'angle purement économique s'accompagne aujourd'hui de la thématique écologique : Un Noël zéro déchets, est-ce possible ?

>> A lire aussi : Au Puy, pour Noël, des animations à la pelle

"La réponse est oui, bien sûr !", assure souriante Ana-Maria Coteanu rencontrée le 30 novembre dernier à la mairie du Monastier-sur-Gazeille. Ce jour et en ce lieu était organisée par l'Atelier des Possibles 43 et dans le cadre du Festival des Solidarités, une opération ludique pour préparer son "Noël zéro déchet". Dominique Galland, président de l'association organisatrice de l'événement, tempère l'enthousiasme de sa salariée : "zéro déchet c'est l'extrême. Dans un premier temps, il faut surtout penser à réduire ses déchets, progressivement. Mais c'est sûr que pour la planète, c'est un objectif absolument essentiel à atteindre dans les années à venir."
Offrir une seconde vie aux jouets et autres objets
Ceci étant dit, comment réduire ses déchets et notamment lors des festivités de Noël ?
D'abord en offrant une seconde vie aux jouets et objets qui ne trouvent plus grâce à vos yeux, à ceux de vos enfants, par le don à Emmaüs pourquoi pas, ou à l'Atelier des Possibles 43 qui a ouvert une donathèque au Monastier-sur-Gazeille en 2016. Le principe est simple. Dans le local situé place du Couvent, tout un chacun peut déposer un jouet, un vêtement, un livre etc, comme en récupérer un, sans pour autant que ces deux actions soient réalisées le même jour et toujours sans transaction financière.

>> A lire : Vitrines de Noël : toute la déco, au pinceau et en vidéo
9 millards de capsules de café vendues dans le monde chaque année, soit l'équivalent de quatre tours Eiffel de déchets d'aluminium
Ensuite, en fabriquant soi-même ses cadeaux de Noël à partir d’objets de récupération. A 11 ans, Anaëlle n’est pas novice en la matière. Sa spécialité, c’est la création de bijoux, tout comme sa maman, Claire Lefebvre, qui en a fait son métier depuis deux ans. "Je ne travaille qu'avec des objets recyclés, je redonne une vie aux éléments qui sont destinés à finir à la poubelle", comme des capsules de café que Claire récupère de-ci de-là, "what else"** déjà ? Ah oui, des chambres à air de pneus de tracteurs, de vélos, mais aussi des graines, des perles etc.
Avant la création, un gros travail de nettoyage s'impose et même avec la capsule de café -- chaque année, plus de 9 millards de capsules sont vendues dans le monde, ce qui représente l'équivalent de quatre tours Eiffel de déchets d'aluminium -- rien ne se perd, le marc de café termine au compost.    
20 000 tonnes de papiers cadeaux consommées en France à Noël
A l'approche de Noël, Anaëlle multiplie les créations pour les offrir à ses amies, à ses proches. Mais se pose alors la question de l'emballage. Selon une étude de la société de services en développement durable Greenflex, 20 000 tonnes de papiers cadeaux sont consommées en France à Noël. De quoi faire déborder nos poubelles. Mais ça peut changer. Ana-Maria Coteanu propose de remplacer le papier par du tissu.
Retrouvez sa démonstration, ainsi que les interventions de Dominique Galland, Claire Lefebvre et sa fille aînée, Anaëlle, dans la vidéo ci-dessous.

Stéphanie Marin
** "Quoi d'autre"

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire