Nettoyage citoyen grandeur nature dans les rues ponotes

sam 10/12/2022 - 15:56 , Mise à jour le 10/12/2022 à 15:56

Ce samedi 10 décembre 2022 a eu lieu le dernier plogging de l’année dans les rues de la capitale altiligérienne. Au total, c’est plus de 40 kg de déchets multiples et variés qui ont ainsi été amassés par une dizaine « d’éco-sportifs ». Une collecte hétéroclite dont se passeraient bien les bénévoles de l’association FitRunSports.    

Le plogging : une activité sportive de nettoyage citoyen

C’est une activité « éco-sportive » dont se passeraient bien les membres de l’association FitRunSports, organisatrice de cette quarantième édition du Plogging du Puy-en-Velay. Exercice à la fois sportif et écologique, le plogging ou « écojogging » est une occupation de nettoyage citoyen qui se décrit comme une heureuse combinaison entre le jogging et le ramassage de déchets.  Doté de gants, d’un sac poubelle et souvent d’une grande pince, l’éco-joggeur ramasse ainsi les ordures et autres déchets qu’il trouve sur son parcours de marche ou de course. 

40ème édition du plogging dans les rues du Puy-en-Velay Photo par Nicolas TERME

Une 40ème édition portée par l’association FitRunSports et soutenue par la mairie

L’association FitRunSports vous donne rendez-vous en 2023 :

L’association FitRunSports, organisatrice également du Puy Urban Trail et de la course Color Run, vous donne rendez-vous une fois par trimestre en 2023 pour participer aux prochains ploggings.

Toutes les informations sur leur page Facebook en cliquant ici.

Soutenue par la mairie du Puy-en-Velay, l’association FitRunSports organise régulièrement ce genre de manifestation sportive et écologique. Pour le maire de la ville, Michel Chapuis, cette initiative régulière va d’ailleurs « dans le bon sens » et doit faire prendre conscience aux citoyens « que chacun est responsable de la propreté de notre ville ».     
Encadrés par Baptiste Massin, le président de l’association, une dizaine de sportifs bénévoles se sont lancés ce matin dans les rues de la capitale ponote. Du Faubourg Saint-Jean au carrefour de carrefour de Baccarat, du Pouzarot aux ruelles de la haute ville, pas un pavé n’a ainsi échappé à la vigilance de cette brigade écologique.
Pour Jessica, enseignante à Yssingeaux, cette nouvelle initiative doit « participer à la sensibilisation du public urbain aux enjeux du développement durable ». Même si elle n’est pas là « pour prendre la place des agents municipaux », cette citoyenne souligne amèrement que le nombre de déchets ramassés reste stable à chaque nouvelle édition et que chacun devrait « mettre la main à la pâte pour prendre conscience de cette anormalité ». 

40kg de déchets ramassés pour cette 40ème édition du Plogging du Puy-en-Velay Photo par Nicolas TERME

40 kilos de déchets ramassés en une seule matinée

Ce matin, la petite dizaine d’« éco-sportifs » ont amoncelé un trésor d’une quarantaine de kilos. Chaussures, vêtements, papiers, mégots de cigarettes, manche à balais et même un meuble de salle de bain… un ensemble pour le moins hétéroclite et surprenant. 
Pour Baptiste Massin, il est malheureusement devenu courant de collecter « entre 10 et 50 kilos de déchets à chaque session ». Si les papiers, textiles et masques se retrouvent le plus souvent poussés par le vent dans les renfoncements des rues, ce sont les centaines de mégots de cigarettes coincés entre les pavés qui forment le gros du ramassage : « c’est un travail de fourmi. Nous devons les extraire un par un à la pince. J’aimerai rappeler aux habitants que la mairie fournit gratuitement des boites à mégots… ».    
A chaque nouvelle édition, Baptiste déplore un nombre de déchets ramassés équivalant à l’édition précédente et incite les citoyens à s’emparer eux-mêmes de cette question  : « c’est l’action des habitants au quotidien qui va peut-être faire bouger les lignes et faire évoluer les mentalités ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

4 commentaires

pr

mar 13/12/2022 - 18:47

Tant que des bénévoles le feront pourquoi payer des agents municipaux ?

pa

mar 13/12/2022 - 11:19

A la lecture de l'article, preuve est faite que les fumeurs ne respectent rien.

Jeter son mégot par terre est tellement facile, mais ces gens-la n'imaginent pas le niveau de pollution et d'irrespect de ce geste, bien trop, anodin.....

mi

dim 11/12/2022 - 09:19

Cela démontre malheureusement ,une fois de plus , qu'il n'y a PLUS de civisme en France !!! DANGER trop de liberté engendre l'anarchie l'autodestruction du pays L'Histoire nous le prouve

ch

sam 10/12/2022 - 17:15

Ce travail devrait être celui d’un service municipal, par des employés rémunérés. Faire appel à des bénévoles signifie l’impuissance de la municipalité à assurer la propreté de la commune.