Municipales : qui est candidat dans votre commune ?

mar 10/03/2020 - 14:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

Après quelques rectifications dues à des erreurs de noms de candidats tels que déposés par les listes, la préfecture de la Haute-Loire a été en mesure de communiquer l’intégralité des candidats au premier tour des élections municipales du 15 mars 2020. Zoomdici.fr en a profité pour dégager quelques tendances fortes avec des estimations.

Ainsi, la moyenne d’âge se situe à 51 ans dans les communes de plus de 1 000 habitants. Elle est de 52 ans dans celle à la population moins nombreuse.

Dans les deux cas, les retraités forment un peu plus d’un quart des candidats, ayant logiquement plus de temps à consacrer à un mandat municipal. Mais la catégorie employés les supplante avec 33 % des candidats dans les petites communes. Elle joue au coude à coude avec les retraités dans les villes. Peut-être une conséquence du mouvement des Gilets jaunes ?

On remarquera la surreprésentation des agriculteurs dans les villages (15%). Surreprésentation à laquelle il faut, en plus, ajouter les agriculteurs en retraites (non spécifiés dans la catégorie retraités). Les agriculteurs ne sont que 3% dans les villes. A l’inverse, les cadres sont très nombreux dans les villes (24%) alors qu’ils ne représentent que 8 % des candidats dans les villages.

On pourra s’étonner du faible taux d’engagement des enseignants qui se situe autour de 7 % dans les villes et de 4 % dans les villages.
Dans les deux cas, les artisans-commerçants représentent un peu plus de 5 % des candidats.
Les professions libérales n’atteignent pas les 4 % dans les villes et les 2 % dans les villages.
Enfin, les policiers et militaires ferment la marche avec moins de 0,5 % où que ce soit. En effet, depuis le 1er janvier 2020, des militaires en activité peuvent être candidats dans les communes de moins de 9 000 habitants, tout comme les réservistes de la gendarmerie nationale à condition qu’ils n’exercent pas dans la commune où ils se présentent. Quant aux policiers, les fonctionnaires des corps de conception et de direction et de commandement et d’encadrement de la police nationale n’ont pas le droit de se porter candidats, mais les brigadiers-chefs et les majors oui.

Enfin, les citoyens européens ont le droit de voter et de se présenter aux municipales en France. La Haute-Loire compte ainsi quelques candidats de nationalité autre que française. C’est le cas de candidats belges à Allègre, Connangles, Malrevers, ou encore Saint-Austremoine. Ces élections comptent aussi un candidat italien à Lavoûte-Chilhac, un Néerlandais à Saint-Bérain et un Suédois à Saint-Cirques (liste non exhautive). Aucun Britannique bien sûr puisqu’ils ont perdu la citoyenneté européenne.

Mais trêve de palabres, voici les listes déposées en préfecture de la Haute-Loire présentées en deux tableaux : l’un pour les villes et l’autre pour les villages (car le mode de scrutin diffère).
Vous pourrez simplement taper le nom de votre commune dans le moteur de recherche en haut à gauche pour consulter les listes en présence, ou le nom d'un candidat par exemple.

A.W. et T.C.

Dans les villes :

Et les villages  :

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire