Municipales : au Puy, Laurent Johanny présente sa liste du "renouvellement"

ven 28/02/2014 - 01:14 , Mise à jour le 26/11/2020 à 18:34

Le 4 février, Laurent Johanny nous expliquait qu’il voulait que sa campagne pour la mairie du Puy-en-Velay soit faite « collectivement », par une équipe. Ce jeudi 27 février, dans le local de la liste « Le Puy en avant », le candidat socialiste a dévoilé et détaillé cette équipe qui l’accompagnera jusqu’au 23 mars prochain, date du premier tour des élections municipales.

Neuf noms de la campagne de 2008
Pour le professeur de sciences physiques du collège Jules Vallès, c’est « une liste de renouvellement ». Sur les 33 noms qui y figurent, 24 n’étaient pas sur la liste qui accompagnait la campagne d’Arlette Arnaud-Landau en 2008 : « C’est une liste qui fait part belle à la jeunesse, mais pas seulement. » Laurent Johanny explique avoir souhaité, dans la composition de cette équipe, un « renouvellement professionnel », à savoir un « panachage important des professions » pour représenter un maximum d’actifs. Un panache de professions certes, mais aucun commerçants. Pourtant, c’est ce qui avait pu faire défaut à Arlette Arnaud-Landau il y a quatre ans, elle qui avait eu le sentiment d’être quelque peu victime des commerçants : « Je peux vous dire que dans les soixante personnes dont je parlais tout à l’heure, il y a des commerçants. Mais ils n’ont pas franchi le pas d’apparaitre sur la liste. »

« Ce n’est pas une addition de personnalités »
D’ailleurs, pour le candidat socialiste, la liste ne fait pas tout : « Ce n’est pas une addition de personnalités. Nous ne sommes pas là pour mettre en avant plus de personnalités par rapport à d’autres, c’est un collectif avant tout. Nous avons travaillé avec une soixantaine de personnes, depuis quelques mois maintenant, sur le projet que nous proposerons. » Les 33 noms qui figurent sous l’étiquette « Le Puy en avant » sont issus de ce groupe de réflexion, mais Laurent Johanny précise que si aujourd’hui il est « le vecteur de ce collectif », il y a derrière lui « de nombreuses personnes qui portent ces idées » à ses côtés. Au niveau des étiquettes politiques, « c’est une liste d’ouverture dans le sens où tout le monde se revendique à gauche mais nous avons des encartés au Parti Socialiste, des encartés à EELV, des personnes du Parti Communiste qui ont fait le choix de nous rejoindre, et énormément de colistiers qui n’ont pas d’ancrage politique défini ».

Le détail de la liste « Le Puy en avant » :
 
  • Laurent Johanny, 31 ans, PS, professeur agrégé 
  • Françoise Gauthier-Willems, 62 ans, élue sortante DVG, salariée 
  • Didier Allibert, 54 ans, PC, architecte 
  • Catherine Granier-Chevassus, 59 ans, élue sortante PS, chirurgien ophtalmologiste 
  • Claude Beaunet, 35 ans, DVG, contrôleur des Finances publiques 
  • Sabine Chirol, 50 ans, PS, professeur des écoles 
  • Grégoire Potton, 25 ans, PS, étudiant en droit 5 
  • Celline Gacon, 46 ans, EELV, conférencière 
  • Frédéric Séjournée, 40 ans, DVG, cadre mutualiste 
  • Andrée Roussel, 66 ans, PS, retraitée 
  • Gilles Collange, 59 ans, EELV, assureur 
  • Manon Passel, 24 ans, PS, éducatrice 
  • Raphaël Monnier, 36 ans, DVG, infirmier libéral 
  • Aline Barry, 67 ans, DVG, retraitée 
  • Georges Gagne, 57 ans, élu sortant DVG, enseignant 
  • Stéphanie Gibert, 34 ans, DVG, clerc de notaire 
  • Jean-Louis Rome, 59 ans, PS, salarié 
  • Régina Löwe, 56 ans, DVG, guide conférencière 
  • Jean-Pierre Mahaie, 67 ans, PS, directeur commercial retraité 
  • Claire Cortese, 21 ans, PS, étudiante 
  • Sylvain Machefert, 31 ans, EELV, informaticien 
  • Viviane Robin, 61 ans, PS, psychologue clinicienne 
  • Matthieu Boyer, 29 ans, DVG, artiste indépendant 
  • Aurélie Bonhoure, 34 ans, DVG, salariée 
  • Anas Nacif, 21 ans, DVG, étudiant
  • Anne-Marie Sabatier, 66 ans, DVG, retraitée
  • Philippe Liotier, 54 ans, DVG, éducateur 
  • Michelle Bérard, 63 ans, EELV, retraitée 
  • Christian Bourquard, 62 ans, PS, médecin endocrinologue 
  • Carole Borel, 54 ans, DVG, éducatrice 
  • Jean-Pierre Julien, 67 ans, DVG, retraité 
  • Élisabeth Eyraud, 47 ans, DVG, conseillère principale d’éducation 
  • André Michel, 64 ans, DVG, retraité.
A.L. via les propos recueillis par Stéphane Longin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire