Tous

Moudeyres

Moudeyres : la ferme des Frères Perrel fait sa crèche vivante

sam 21/12/2019 - 19:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:01

Il est 15h, Laurent Gentes attrape son micro et commence à conter l’une des histoires les plus connues de tous les temps : la naissance de Jésus, ou plutôt de la petite Melissa. Et puis, dans la réalité altiligérienne, Marie n’a pas accouché du petit Jésus à Betlhéem, mais bien à Moudeyres ! Vous l’avez compris, on s’est adonné à quelques petites modifications humoristiques de la fameuse Nativité pour changer du traditionnel récit. Et c’est sur ces mots que commence le spectacle. Au fur et à mesure que Laurent Gentes déroule les évènements de la naissance, les figurants affluent et suivent la diction de ce dernier. On retrouve bien entendu la majorité des personnages qui ont construit la légende : Marie et Joseph, Jésus (Mélissa), les Rois mages, les bergers et leurs moutons, les anges, l’âne, et même l’étoile !

« On organise tout le matin même »
« C’est la cinquième ou sixième fois qu’on organise la crèche vivante, on ne la fait pas tous les ans mais plutôt tous les deux ou trois pour que ça ne soit pas redondant » explique Laurent Gentes, un des organisateurs. Pour autant, l’organisation reste très simple et le but est de passer un bon moment : « tout part autour d’un repas où on se dit qu’il faut refaire la crèche cette année. On organise tout le matin même en mettant en place les animaux et quelques décors, et puis on a déjà le texte, ça facilite les choses » explique-t-il. Quoi qu’il en soit, les bénévoles sont au rendez-vous pour rendre l’événement le plus réaliste possible, même si quelques détails de l’histoire semblent avoir été modifiés pour rendre le spectacle plus vivant : « Le texte est le même depuis la première représentation, il a été écrit par Jacques-Henri Pointeau qui s’occupait de la ferme à ce moment-là. Il avait fait un beau texte avec de l’humour et des recherches, donc on l’a gardé ».

Une ferme remplie d’histoire
La ferme des frères Perrel ne fait pas qu'accueillir la crèche vivante, elle est aussi un lieu rempli d’histoire. La construction ayant débuté en 1640, la ferme fût agrandie au 18e siècle. Elle donne son nom aux Perrel, 4 frères célibataires qui quittèrent la ferme dans les années 70 pour la revendre à la commune, qui en fera 4 ans plus tard un écomusée, en hommage à son histoire. Depuis, la ferme a connu quelques périodes d’instabilité où la fermeture définitive semblait inévitable, mais la situation a fini par s’arranger grâce à la municipalité et aux bénévoles. 

F.R

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire