Moto : 1e épreuve de la saison pour Lemos et Montchalin

mar 22/05/2018 - 17:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Deux pilotes moto sont partis pour Nevers ce lundi 21 mai 2018. Ce week-end des 26 et 27 mai, Richard Montchalin et Pierre Lemos disputeront les 12h de Magny-Cours. Le troisième pilote de l'équipe, Sylvain Coulon, ne pourra finalement pas les rejoindre. Blessé lors d'une course il y a dix jours, il a été opéré d'une main ce mercredi matin. Richard Montchalin et Pierre Lemos devront donc avaler, à eux seuls, les six heures d'endurance de nuit samedi, puis encore six heures de jour dimanche. «  Ça peut se faire, confie Pierre Lemos, mais ce sera difficile  ». Le Ponot et le Monistrolien porteront le numéro 43, en clin d'oeil à leur département, mais aussi à leur concessionnaire moto, le plus ancien du Puy-en-Velay : Christian Besson, Challenge One 43, boulevard Philippe Jourde. 25 personnes, toutes bénévoles S'ils devront faire sans Sylvain Coulon pour leur première épreuve de la saison, Richard Montchalin et Pierre Lemos ne sont pas seuls. Mécano, kiné, masseuse, cuisiniers, team manager, chargé du panneautage, des pneus, de l’essence… En tout, ce sont 25 personnes, toutes bénévoles, qui participent à l’aventure. Leur objectif final c’est le Bol d’Or 2019. Pour les soutenir dans cette course aux championnats du monde, ils peuvent compter sur leurs sponsors, mais aussi sur des particuliers, comme l’explique Pierre Lemos.

D’ailleurs, si cela vous tente, il reste des places pour les roulages moto au circuit d’Issoire les dimanches 29 juillet, 26 août et 23 septembre.

Très peu de temps avec la nouvelle moto
Ces soutiens sont bien nécessaires pour construire un budget. A titre de comparaison, pour un pilote d’élite sur circuit, rien que la moto coûte près de 200 000 euros. Alors quand on sait que le budget global, sur deux ans, c’est 80 000 euros pour le team de Haute-Loire, cela met les choses en perspective.
Richard Montchalin, Sylvain Coulon et Pierre Lemos ont reçu leur nouvelle moto il y a une dizaine de jours à peine, une Yamaha R1 2018, moto championne du monde d'endurance en 2017 (199kg pour 200ch), soit 20 000 euros la moto, mais après il faut l’adapter, comme l’explique le Ponot Pierre Lemos.

La Yamaha aurait dû être livrée il y a près de deux mois. Elle n’est finalement arrivée que vendredi 11 mai. Les mécano bénévoles ont donc dû travailler jours et nuits pour remplacer les pièces et ainsi la transformer en vraie moto de circuit. Il a aussi fallu la roder sur route. En revanche, elle n’a pas pu être testée sur circuit. Pour la moto comme pour le team, Magny-Cours sera un entraînement grandeur nature. Pierre Lemos avait roulé sur le circuit de Nevers en 2008 à l’occasion du Moto Tour. Mais ce ne sont pas ces quatre tours (avec une moto bridée comme le voulait la réglementation à l’époque) qui lui donnent une vraie connaissance du circuit.

Le Bol d’Or aussi, il l’a déjà couru. C’était en 2015. Le Ponot et son team d’alors, de Saint-Julien Chapteuil, avait terminé 31ème sur 55, une belle performance. Cette-fois, si le team est sélectionné pour l’édition 2019, se fixe-t-il un objectif de classement ? « Non ! Dans ce genre d’épreuves, on est déjà content si on termine ! »

Annabel Walker

Qui sont-ils ?
Richard Montchalin tient deux boulangeries - à Monistrol-sur-Loire et à Yssingeaux ;
Sylvain Coulon est originaire du Creusot, en Saône-et-Loire, c'est le vainqueur en Roadster Cup catégorie 600 en 2017 ;
Pierre Lemos est un Ponot de 42 ans, employé au services des routes du Conseil départemental.
Le calendrier du team Les 12H de Nevers Magny-cours
Le rallye de l'Ain en juin
Le rallye du Dourdou en juillet
Le bol d'argent avec une Yamaha MT09 SP (roadster de moyenne cylindrée) en septembre : 3h à deux pilotes
Les 8H d'Oschersleben en juin 2019, manche du championnat du monde pour espérer être sélectionné pour le Bol d'Or
Le Bol d'Or en septembre 2019 (sous réserve de sélection)

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire