Monistrol : plus de 37 élèves par classe à la rentrée ?

mar 23/01/2018 - 11:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Cette classe avait été ouverte, en dernière minute, l’été dernier. Mais le rectorat a rendu sa copie (prévisionnelle) pour la rentrée 2018. Et il ne compte pas nécessairement renouveler cette classe. Or, les effectifs prévus justifieraient son maintien. Autrement, les élèves seraient plus de 37 par classe.
Les enseignants ont alerté la presse ce lundi 22 janvier 2018. Ils réclament le maintien de cette 10ème classe de seconde.

Le communiqué des professeurs du lycée Léonard de Vinci, soutenus par les associations FCPE et APENA de parents d’élèves du lycée et des agents du lycée :

"La Dotation Horaire Globale (DHG) nous a été allouée et il s'avère que le rectorat a le désir de nous fermer une classe de Seconde alors que les prévisions pour la rentrée annoncent 325 élèves au plus bas. Ne sont pas comptabilisés dans ces 325 élèves :
- tous les élèves du secteur actuellement dans les collèges privés et voulant s’inscrire à Léonard de Vinci (ce qui est de droit)
-les élèves qui vont obtenir une dérogation pour la classe EPS (entre 5 et 8 élèves en général) et pour raisons diverses (environ une petite dizaine d’élèves)

L'an passé, la DHG de janvier 2017 prévoyait 9 Secondes donc 315 élèves. Or le rectorat a ouvert une dixième seconde en catastrophe mi-juillet sous la pression de parents d'élèves qui avaient leur enfant sur liste d'attente. Cette ouverture tardive a engendré beaucoup de problèmes sur les emplois du temps puisqu'elle n'était pas prévue ;  d'où des dysfonctionnements importants au passage au self et des profs manquants à la rentrée.

Pour la rentrée 2018, les prévisions sont de 325 élèves au minimum mais le rectorat n'ouvre encore une fois que 9 Secondes (35*9 = 315 élèves). Nous voulons protester et réclamer cette dixième seconde dès maintenant, évidemment nécessaire pour fonctionner correctement, c'est à dire accueillir tous les élèves du secteur dans le seul lycée public du bassin et quelques dérogations.

L'académie est obligée d'inscrire un élève du secteur dans le lycée public de son choix. C'est pourquoi nous sommes certains que le rectorat sera obligé de l'ouvrir en juillet. L’inscription dans un lycée public pour tout élève demeurant dans le secteur est un droit, nous serons très vigilants à ce qu’il soit honoré.

Nous réclamons de la cohérence entre des objectifs pédagogiques fixés par la politique éducative du gouvernement qui semble être une priorité et les moyens horaires et humains qui nous sont attribués.
Nous demandons, par conséquent, le maintien de la 10ème seconde avec le nombre d’heures postes nécessaires qui nous ont été supprimées afin de pouvoir assurer des conditions de travail satisfaisantes et des conditions de réussite pour tous les élèves.
Nous assurons à tous les élèves domiciliés dans le secteur désirant s’inscrire qu’une place est réservée, elle est de droit et toute l’équipe du lycée Léonard de Vinci sera vigilante à ce que l’état assure sa mission de service public."

Les communes du secteur
Aurec sur Loire ; Bas en Basset ; Beauzac ; Boisset ; Chapelle d'Aurec (La) ; Dunières ; Malvalette; Monistrol sur Loire ; Pont Salomon ; Riotord ; St André de Chalençon ; St Didier en Velay ; St Ferréol d'Auroure ; St Just Malmont ; St Pal en Chalencon ; St Pal de Mons ; St Romain Lachalm ; St Victor Malescours ; Ste Sigolène ; Séauve sur Semène (La) ; Solignac sous Roche ; Tiranges ; Valprivas ; Villettes (Les).

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire