Médina Belachemi prend la tête du conseil municipal des jeunes du Puy-en-Velay

lun 21/11/2022 - 17:00 , Mise à jour le 21/11/2022 à 17:00

C’est une équipe municipale étrangement juvénile qui a pris ses nouveaux quartiers, ce samedi 19 novembre 2022, dans la salle du conseil de la mairie du Puy-en-Velay.     
Cinq ans après la précédente élection, le nouveau conseil municipal des jeunes de la ville a porté à sa tête Medina Belachemi pour un mandat de deux ans. 

Médina Belachemi élue maire du conseil municipal des jeunes du Puy-en-Velay Photo par DR

Qui peut prétendre à un poste au conseil municipal des jeunes ?

Pour se faire élire au CMJ il est nécessaire :

  • d’être en classe de CE2 ou de CM1 dans l’une des 13 écoles publiques ou privées de la ville.
  • d’être domicilié au Puy-en-Velay.
  • de remplir les attestations permettant de s’engager dans un mandat de deux ans.

Un éveil à la citoyenneté et à la vie démocratique de la cité

C’est un exercice démocratique à l’échelle de la cité qui avait été mis en pause forcée à cause de la crise sanitaire. La dernière élection du conseil municipal des jeunes de la ville du Puy-en-Velay remontait en effet au mois de mai 2017. Une éternité pour cette initiative régulièrement chapeautée par la mairie de la ville. En temps normal, l’ensemble des jeunes des classes de CE2 et de CM1 des treize écoles publiques et privées de la ville sont appelés, tous les deux ans, à renouveler leur conseil municipal.     
Pour le maire de la cité ponote, Michel Chapuis, c’est « un temps fort de la vie démocratique qui permet à nos jeunes d’être sensibilisés à la vie démocratique et de découvrir, de l’intérieur, le fonctionnement d’un conseil municipal ». Toutes les écoles de la ville étant représentées, le conseil municipal des jeunes est « un outil qui permet aussi de recueillir des idées et de connaître les aspirations des générations futures ».

Victorine Soignon, ancienne maire du conseil municipal des jeunes du Puy-en-Velay Photo par DR

Victorine Soignon a été élue maire du conseil municipal des jeunes du Puy-en-Velay en 2017. Âgée de 9 ans, elle est alors élève à l’école Saint-Joseph le Rosaire. Son mandat initial de deux ans a été prolongé jusqu’en 2022 faute de nouvelle élection dans le contexte sanitaire du Covid.
Pour Victorine, ce mandat « est une expérience décisive pour l’éducation à la citoyenneté ». Très fière de son parcours, elle met notamment en avant les nombreux projets portés par la précédente équipe tels que l’installation de ruches au jardin Henri Vinay ou le développement des jeux pour enfants en vieille ville.

Médina Belachemi élue maire du conseil municipal des jeunes du Puy-en-Velay Photo par DR

Une élection solennelle et un programme déjà bien défini

A l’ouverture de cette première séance du conseil municipal des jeunes, les différents candidats déclarés au poste convoité de maire ont présenté leurs parcours, leurs motivations et leurs programmes respectifs. Ce n’est qu’à la suite d’un vote solennel que la vainqueure, Médina Belachemi, a été proclamée.     
Elève de CE2 à l’école Marcel Pagnol, la nouvelle édile, passionnée d’art et d’équitation, confie alors « sa joie et sa surprise » de l’avoir emporté.
Elle nous présente alors les différents projets qui lui tiennent à cœur pour sa mandature à venir : 

  • mettre en place un tournoi sportif entre les différentes écoles
  • organiser des balades à cheval dans la ville du Puy-en-Velay
  • faire venir des artistes professionnels dans chaque école de la ville
  • installer des passages piétons devant tous les arrêts de bus

Amir et Idalie, ses parents, sont très émus par cette cérémonie. Soutiens de la première heure, ils soulignent notamment « la noblesse de cet engagement » et se réjouissent de cet investissement citoyen : « on ne peut être que fier de voir son enfant s’engager ! ».

Le nouveau conseil municipal des jeunes de la ville du Puy-en-Velay Photo par DR

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

m.

mer 23/11/2022 - 15:31

Bravo a tout cette jeunesse qui s'investit dans la vie politique. Peut-être seront-ils plus sèrieux et honnêtes que les anciens.