Tous

Yssingeaux

Malgré le chômage galopant, 132 offres d'emplois non pourvues dans l'Yssingelais

jeu 06/07/2017 - 11:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Cinq constats

1
Afin de tordre le cou à certaines idées reçues : non, ce ne sont pas les emplois peu ou pas qualifiés qui sont concernés en premier lieu et les postes qualifiés ne sont pas épargnés.
2
La pénibilité du travail est un véritable frein. On constate une véritable désaffection pour les emplois sur poste ou rythmés par les 3x8. Idem si les temps de trajet sont trop importants (pénibilité et coût).
3
Tous les secteurs d'activité de l'industrie sont concernés, de la plasturgie à l'agro-alimentaire, en passant par le textile ou la mécanique.
4
Les grandes entreprises ne sont pas épargnées. Si chaque entreprise de moins de dix salariés dispose d'un poste à pourvoir, pour les entreprises de 10 à 49 employés, le besoin est plus important.
5
Le travail intérimaire exerce une pression sur le marché de l'emploi, car la flexibilité et la souplesse qu'il apporte à l'entrepreneur sont également appréciées du salarié (majoré dans sa rémunération). Certains préfèrent ainsi un contrat intérimaire plutôt qu'un CDI (contrat à durée indéterminée).

Une enquête de terrain
132 offres d'emploi non pourvues, voilà un chiffre qui a de quoi alerter et interloquer. Ce gouffre, on le trouve dans l'arrondissement d'Yssingeaux, suite au résultat d'une enquête de terrain. 
Les précisions de Clément Duval, le responsable de l'arrondissement d'Yssingeaux pour la direction départementale du travail et de l'emploi.

 
----En Haute-Loire, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s'établit à 16 740 fin mai 2017, dont 5 729 dans l'arrondissement d'Yssingeaux.-----Les chantiers de la rentrée
A partir de la rentrée, trois chantiers vont être lancés par le Service Public de l'emploi pour agir sur ce phénomène des offres d'emploi non pourvues : faire connaitre et valoriser l'industrie locale, dont l'image est encore bien terne, notamment aux yeux des plus jeunes, puis améliorer la visibilité des dispositifs publics d'aide aux entreprises et enfin le chantier des salaires.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire