(MAJ) Présidentielle 1er tour : les réactions en Haute-Loire

Par A.Wa mar 12/04/2022 - 12:00 , Mise à jour le 12/04/2022 à 12:00

Mise à jour mardi 12h. Suite au premier tour de l'élection présidentielle 2022, les personnalités et partis politiques de la Haute-Loire livrent leurs réactions.

> Lionel Bouton, militant Gauche Républicaine et Socialiste (ancien candidat LFI aux législatives 2017)

"Electeurs de Gauche, soyons fidèles à nos valeurs !
Les élections présidentielles ont connu une forte mobilisation des électeurs de gauche pour sanctionner la politique très dure de M. Macron, d’abord en utilisant le bulletin Jean-Luc Mélenchon  qui a réalisé une belle performance avec 17,42 % en Haute Loire, mais aussi à travers les votes en faveur de Fabien Roussel, Yannick Jadot, Anne Hidalgo (et d’autres petits candidats pour un total de 10 %) qui ont permis aux électeurs de différentes sensibilités de gauche d’exprimer des nuances importantes sur le projet à mettre en œuvre pour redresser notre pays. 
La mécanique du vote utile nous remet face à un second tour Macron-LePen identique à 2017 et qui nous afflige. Jean-Luc Mélenchon a appelé très clairement à ce que pas une seule voix de ses électeurs n’aille sur Marine Le Pen. Celle-ci avance masquée en parlant du pouvoir d’achat, ce qui est une imposture sociale quand on sait d’où elle vient, d’autant qu’elle est toujours contre la hausse du SMIC et que ses promesses de baisses d’impôts aboutiraient forcément à supprimer en masse des agents dans les services publics et à mettre la Sécurité Sociale en difficulté.
Pour autant beaucoup d’entre nous s’inquiètent des projets destructeurs d’Emmanuel Macron pour les retraites, le droit au RSA ou pour l’école. Cela ne doit pas nous empêcher de bloquer l’extrême droite qui représente un danger mortel pour la démocratie, car Marine le Pen porte une vision de guerre civile pour notre pays et se prépare à remettre en cause l’état de droit, le droit du sol, l’accueil des réfugiés…
Dans deux mois il y aura un 3° tour avec les Législatives qui nous offriront la possibilité de bloquer cette fois ci les projets anti-sociaux de M. Macron, et si nous savons nous rassembler à gauche, de lui imposer une cohabitation avec Jean-Luc Mélenchon 1er ministre. 
Ne nous trompons pas de combat.
"

 

> Marie-Agnès Petit, présidente du Département :

"La colère des français qui vient de s’exprimer dans une progression historique du score des extrêmes est le résultat des échecs des politiques nationales menées depuis 10 ans, avec nos territoires ruraux oubliés, malmenés. Dans cette colère qui monte, il y a une véritable envie de changement, celle de voir la France gouvernée autrement, une France plus humaniste, plus décentralisée avec ses territoires ruraux considérés, entendus, écoutés. C’est cette France à laquelle je crois, jamais les extrêmes ne seront une solution. Dans ces très mauvais résultats pour la France à laquelle j’aspire, je veux souligner la très forte mobilisation des altiligériens puisque la Haute-Loire se place dans les 5 départements français où la participation est la plus élevée.
Aujourd’hui, le constat est que la candidate que je soutenais n’a pas su convaincre. Notre famille politique devra en tirer toutes les conséquences. Sans donner de leçon, nous devons rester humbles et respectueux des votes de chacun
."

 

> La République En Marche Haute-Loire et Les Jeunes avec Macron Haute-Loire partagent ce communiqué :

"A TOUS LES ELECTEURS DE LA HAUTE-LOIRE
Chères amies et chers amis,
Vous avez été, hier, plus de 30.000 votants à donner votre voix au candidat Emmanuel Macron et à souhaiter sa réélection. Votre confiance nous honore et nous engage, nous vous en remercions avec sincérité. La Haute-Loire s’est hissée avec fierté sur le podium des départements où le taux de participation a été le plus élevé et nous ne pouvons que vous en remercier à nouveau et nous féliciter collectivement.
Malgré cela, nous ne pouvons occulter le score du Rassemblement national dans notre département et nous n’occulterons pas non plus la souffrance dont ce vote est l’écho. Nous comprenons les douleurs, les craintes et les difficultés et pour ces mêmes raisons, chers amis, au-delà des désaccords francs qui font la grandeur de notre démocratie, nous souhaitons nous interroger ensemble sur le choix d’avenir de notre nation.
Souhaitons-nous voir à la tête de notre grand pays une candidate dont le financement de campagne a été réalisé avec le soutien de Vladimir Poutine ? Voulons-nous laisser les clefs de la Nation, de nos armées, de notre souveraineté, de notre indépendance à une candidate qui n’aura eu de cesse de soutenir un dictateur russe ravageant un pays allié ? Attaquant les portes de l’Europe ? Non. Nous ne pouvons pas.
Souhaitons-nous pour nos enfants, nos petits-enfants, nos amis et nous-mêmes, connaître des jours où nous serons jugés pour notre nom ? Notre couleur de peau ? Notre sexualité ? Non. Nous ne pouvons pas.
Souhaitons-nous pour nos générations et celles de demain préparer une France isolée dans le monde ? Recroquevillée sur elle-même ? Sans espoir ? Non. Nous ne pouvons pas.
Alors parce que la Haute-Loire est grande de son passé résistant, de son passé humaniste, d’une ruralité fière et accueillante, fière de ses racines, fière de son Histoire, mais aussi fière de sa jeunesse, résolument tournée vers l’avenir, parce que la Haute-Loire est une force, ne cédons pas aux sirènes de l’extrémisme et restons nous-mêmes. Restons un rempart contre l’extrême-droite.
Continuons à soutenir le projet qui a été celui d’une France qui libère et qui protège depuis cinq ans, une France qui a su diminuer le nombre de chômeurs, protéger son peuple pendant la crise de la Covid, protéger l’économie, protéger les citoyens dans la difficulté avec la hausse des minimas sociaux (minimum vieillesse, allocation adulte handicapée…), faire que le travail paie mieux, en diminuant les charges et en augmentant la prime d’activité, ou, encore, en s’attelant à supprimer les inégalités géographiques à la racine, par la suppression de la taxe d’habitation.
Le 24 avril prochain soyez nombreuses et nombreux à voter pour un projet d’union, d’ensemble, qui fait des différences et du pluralisme une énergie créatrice, un projet qui saura laisser sa place à tous les courants, toutes les pensées républicaines et démocratiques. Le 24 avril prochain, nous vous appelons à voter à nouveau pour Emmanuel Macron
."

 

> L'analyse de Jean-Noël Barrot, secrétaire général du MoDem, député des Yvelines et ancien conseiller départemental de la Haute-Loire sur le canton d'Yssingeaux : 

 

 

> Si Valérie Pécresse affirme qu'elle votera en conscience Emmanuel Macron "pour empêcher l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen et le chaos qui en résulterait", Laurent Wauquiez, lui, appelle à "respecter la diversité" de vote chez Les Républicains.

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

se

mar 12/04/2022 - 11:31

L : Il n'y a personne en Hte loire  pour  avoir les réactions plutôt que JN Barrot élu ds les Yveline.