(MàJ) La finale nationale de chien de troupeau se tiendra à Loudes

Par AMi ven 05/08/2022 - 12:00 , Mise à jour le 05/08/2022 à 12:00

Cette année, Loudes (et pas Chaspuzac) accueillera les 21 finalistes du concours national de chien de troupeau le dimanche 14 août, l'occasion de découvrir le travail et la complicité entre les maîtres et leur chien et d'encourager Julien Delabre, concurrent altiligérien, pour sa première participation.

Voir mise à jour en début d'article.

L'article qui suit est le même que celui publié en date du 30 juillet. À la nuance près que Laurent Barbalat, maire de Loudes, a souhaité exprimer son profond mécontentement :

"Je suis très étonné que Loudes n'a pas été cité par les organisateurs alors que l'événement se passe bien uniquement dans ma commune et surement pas à Chaspuzac. D'autre part, les organisateurs ont, d'après l'article, prévu de nombreux food trucks sans que je n'en sois à aucun moment averti. Premièrement, ils doivent au préalable obtenir l'autorisation de la municipalité pour s'installer durant cette manifestation. Deuxièmement, il y a des commerçants à Loudes qui peuvent aussi assurer la restauration."

Il ajoute : « Par ailleurs, tardivement demandé, le vice président de l'organisation m'a sollicité pour que la route de PRALHAC soit fermée du 13 au 16 de 6h30 à 22h00 je souhaite qu’en contre partie les organisateurs invitent gratuitement les habitants de PRALHAC à la manifestation ».

Sélection et épreuves de cette finale nationale sur bovins

21 concurrents vont s'affronter ce 14 août, tous vainqueurs des sept manches qualificatives qui se sont tenues dans la France entière. Parmi eux, Julien Delabre, agriculteurs de Tence, pour qui ce sera deux grandes premières puisqu'il s'agit de sa première participation au concours, mais également de son premier chien de troupeau.

Les concurrents devront effectuer un parcours de 2 kms en conduisant un troupeau de 5 bovins en moins de 20 minutes.

Stéphane Laurent, Président de l'association Chien de Troupeau 43 nous explique: "le premier ordre que le chien reçoit de son maître vient du placement de ce dernier. Plus que la voix, la position de l'homme indique à l'animal où il doit aller et comment il doit travailler. Les paroles sont là pour rassurer et créer un lien de complicité entre le maître et le chien."

Cette association fondée en 1998 a pour but de promouvoir et de développer l'utilisation de chiens pour la conduite et la protection des troupeaux. Elle compte actuellement une quarantaine d'adhérents et cinq membres très actifs sans lesquels une telle manifestation n'aurait pas pu être organisée en Haute-Loire. Accompagné par une centaine de bénévoles, le bureau se prépare à accueillir cette finale depuis trois ans et de manière particulièrement active depuis l'an dernier.

Le programme du week-end

Samedi 13 août, les participants seront accueillis par l'équipe organisatrice et le tirage au sort pour déterminer leur ordre de passage des participants sera organisé. Puis tous iront découvrir le parcours.

Le dimanche, les 10000 spectateurs attendus auront de quoi bien s'occuper: en plus de profiter du spectacle du travail des agriculteurs et de leur chien, ils pourront profiter d'un marché de l'artisanat et de produits fermiers de la région, découvrir du matériel agricole exposé sur place ou les manœuvres des pompiers qui feront des démonstrations.

Pour les amateurs de sensations fortes, il sera possible de faire un baptême de l'air ou de sauter en parachute (se renseigner directement auprès du club). Les enfants ne seront pas en reste puisqu'un stand de maquillage leur sera proposé, une structure gonflable installée et qu'ils pourront s'essayer au travail de berger grâce au prêt de chiens dressés. Petits et grands pourront aussi profiter de promenades en calèche.

La journée commencera à 8h et de nombreux food trucks seront présents pour prendre le repas sur place.

François Bekamel, vice-président de l'association Chien de Troupeau 43 ajoute:

" C'est un temps convivial qui permet aux passionnés de se rencontrer et aux agriculteurs de sortir de leur quotidien tout en faisant découvrir leur travail."

La Chambre d'agriculture et la MSA, des partenaires indispensables

Isabelle Pestre, animatrice à la Chambre d'Agriculture nous explique que des formations "se former pour dresser son chien" sont organisées tout au long de l'année. En 2021, 11 sessions de formation de différents niveaux (initiation - approfondissement - perfectionnement) ont été réalisées pour 77 stagiaires. 

Nadège Mallet, conseillère en prévention au travail, présente le rôle de la MSA dans cette manifestation: "un stand de la MSA proposera diverses animations autour du soleil au travail pour la prévention du cancer de la peau. Nous aurons également un atelier autour des morsures de tiques. Il sera aussi possible de s'essayer à la conduite de troupeau avec un chien grâce à un atelier de réalité virtuelle". Le Service Prévention accompagne les éleveurs à concevoir des espaces adaptés à l'accueil de chien de troupeau afin d'optimiser le travail collaboratif et de répondre aux besoins spécifiques de ces animaux.

Ce 14 août s'annonce donc comme une journée très complète, venez nombreux découvrir le spectacle qu'offre un tel concours et profiter des animations organisées tout au long de la journée.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

6 commentaires

ga

ven 05/08/2022 - 16:18

Qu'on s'interroge sur l'utilité de loisirs où l'on "brûle" du carburant pour honorer celui qui pétarade le plus fort, je le comprends aisément. Mais là, je ne vois pas de quoi dénoncer une rencontre festive qui met en valeur le travail d'un animal pour servir une profession dans un cadre champêtre. 

Parfois, les "bobos" moralisateurs estampillés NUPES feraient mieux de modérer leur propos s'ils ne veulent pas desservir les causes qu'ils défendent. Ont-ils eux des loisirs sans impact carbone et "utiles au monde" quand ils développent des SPAS ayurvédiques, des magasins de CBD ou des magasins de bougies parfumées partout ? Les consuméristes ne sont pas toujours ceux que l'on pense.

mo

lun 01/08/2022 - 09:39

Il n'y a plus de troupeaux dans la Haute-Loire ?! Oups! Il faut sortir un peu !

du

dim 31/07/2022 - 22:37

Il est en effet assez étrange d'organiser un concours de chiens de troupeaux à une époque où il n'y a plus de troupeaux.

pe

sam 30/07/2022 - 10:05

Quelle idée de proposer des baptêmes de l'air ?
Quand est ce que les organisateurs de ce type d'événement vont enfin comprendre qu'il faut réduire drastiquement les rejets de CO2 ?
Le climat change à grande vitesse et vous faites comme avant

mo

sam 30/07/2022 - 09:54

Les vaches ne sortent plus au pacage ? En parcourant un peu la campagne, on en voit pas mal des vaches et des moutons dans les près !!

m.

sam 30/07/2022 - 09:28

Des chiens de troupeaux? Ou sont les troupeaux, puisque les vaches ne sortent plus au pacage? Les chiens trainent dans les villages ou sont attachés au pied d'un arbre, ils ne court pas après les vaches comme avant. Que vont-ils laisser derrière eux, des kilos de détritus qui voleront partout dans la nature. Quand à l'avion des tonnes de gasoil pour rien, et la couche d'ozone en prend un coup de plus. Ils me font bien rire avec tout ça.....