Maîtriser les codes de ce monde de l'image pour ne pas le subir

ven 17/11/2017 - 17:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:49

L’option télé du lycée Léonard de Vinci de Monistrol-sur-Loire a obtenu le label du Campus Région. Ce tout nouveau vaisseau amiral du numérique en Auvergne Rhône-Alpes vient d’être inauguré, ce lundi 13 novembre 2017, à Lyon. D’ici 2020, il accueillera 3 000 étudiants à Charbonnières-les-Bains, son site définitif. Mais d’ores et déjà, 13 formations « hors les murs » ont été sélectionnées parmi plus de 75 candidatures. La seule en Haute-Loire est donc la télé de Léonard de Vinci, le seul lycée de France conventionné avec le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel). La formation existe depuis 11 ans. Désormais, elle devrait voir ses missions élargies. Alors que va changer ce label ?

Une classe prépa littéraire attendue
La nouveauté sera d’adosser à cette plateforme une classe préparatoire aux grandes écoles littéraire sciences économiques et sociales (CPGE B/L). « Nous travaillons à l’ouverture de cette classe prépa depuis trois ans, confie Raphaël Mendola, enseignant en cinéma et audiovisuel au lycée Léonard de Vinci, nous avons le soutien de la Région et nous attendons l’accord du rectorat. »

Sur le plan pédagogique également, le label valide les orientations que prend déjà la formation comme l’ouverture sur le monde professionnel. « Nous encourageons les élèves à sortir faire des reportages en entreprises ou à inviter des dirigeants pour des interviews en plateau dans nos locaux », précise Raphaël Mendola.

----Quel avantage financier ?
Lors de sa venue au lycée le 4 novembre 2016, lors du colloque « Reflets d’écran », le président de Région Laurent Wauquiez a annoncé une subvention exceptionnelle de 200 000€ pour équiper le plateau d’une technologie dernier cri. Financement encore attendu à ce jour.-----Autre critère cher au label « Campus Région », la diversité des publics ciblés. En l’occurrence, d’anciens élèves du lycée, devenus étudiants, continuent à produire du contenu en collaboration avec le lycée. « Nous essayons de garder un fil rouge avec nos élèves, explique Raphaël Mendola, certains sont aujourd’hui à la Ciné Fabrique de Lyon ou sa prépa, certains en fac de lettres à Saint-Etienne, d’autres à Paris… Mais ils réalisent des sujets pour notre émission « Cinépaths » sur le cinéma. » Une collaboration qui demande un gros investissement puisqu’une première émission sur le film « The Shining » a été tournée en partie pendant les vacances de la Toussaint. La deuxième émission, sur « Les Dents de la mer », sera réalisée durant les week-ends et les vacances de Noël.

La diversité du public touché s’illustre aussi parmi les élèves actuels du lycée. Car les outils audiovisuels sont mis à disposition de tous. « L’idée c’est que la moitié des élèves arrivent à se servir des équipements », précise Raphaël Mendola. Par exemple, la semaine prochaine, les étudiants du BTS technico-commercial du lycée monistrolien réaliseront des CV vidéos.
Évidemment, ce sont les élèves de l’option cinéma qui se servent le plus souvent du matériel. Ils sont 80 de la seconde à la terminale. Aucune sélection pour en faire partie. Il suffit d’être élève au lycée et d’en faire la demande en seconde.

La LDV TV sur un canal de type Free Box
Sur le plan technique, la nouveauté sera de diffuser les images, non plus uniquement par voie hertzienne, mais aussi sur un canal de type Free Box. Par ailleurs, courant décembre, la LDV TV devrait avoir sa chaîne YouTube. Les fidèles auront remarqué que le site ldvtv.com n’est plus accessible depuis cet été. En cause : le triplement du tarif de l’hébergeur. La chaîne migrera donc sur YouTube.

----Le lycée Léonard de Vinci de Monistrol-sur-Loire a été créé en 1994. Ce lycée d’enseignement général accueille 960 élèves de la classe de seconde au BTS. L’offre de formation au baccalauréat concerne les filières L, ES, S et STMG.-----Mais pourquoi la Région s’intéresse-t-elle tant à cette formation ? Selon elle, s’exprimer et maîtriser les techniques de l’image et du son sont des capacités « incontournables » aujourd’hui : « A l’heure de la massification des images et d’une communication débridée où l’Internet, les réseaux sociaux, les écrans accaparent l’attention et manipulent à souhait, il devient essentiel de replacer l’apprenant au cœur d’un dispositif qu’il peut comprendre et maîtriser s’il en devient un des artisans et non pas simplement un consommateur ». C’est ce que la Région qualifie de « véritable traversée du miroir ».

Annabel Walker

D’autres formations bientôt labellisées
Ce lundi 13 novembre 2017, le « Campus Région » a été inauguré à Lyon. Il a pour vocation de « former les acteurs du numérique de demain pour faire d’Auvergne Rhône-Alpes la Silicon Vallée
européenne ». En attendant l’ouverture du site définitif à Charbonnières-les-Bains en 2020 (où 3 000 étudiants seront accueillis), le site temporaire du « Campus Région » se situe au « King Charles ». D’ores et déjà, près de 500 apprenants y sont rattachés. Pour compléter l’offre présente sur le Campus Région, des formations labellisées « hors-les-murs » sont disséminées à travers le territoire d’Auvergne Rhône-Alpes.
Ces nouvelles formations ont été sélectionnées selon leurs capacités à développer l’employabilité régionale, répondre aux besoins des entreprises et proposer une pédagogie innovante. Les premières formations retenues ont été dévoilées en juin 2017. Lancé le 24 novembre 2016, le 1er Appel à Manifestation d’Intérêt, pour obtenir la labellisation « Campus Région », a reçu plus de 75 dossiers de candidatures. La Région en a retenu 13 provenant de 8 départements : le Rhône, le Puy-de-Dôme, l’Allier, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Haute-Loire et la Loire.
Cette labellisation vise à « valoriser les premières formations les plus remarquables qui gagneront en visibilité et seront pleinement intégrées à la dynamique du Campus Région », précise le Conseil régional. Un label qui doit permettre également un désenclavement du territoire, en assurant l’accès à l’excellence pour tous dans les 12 départements d’Auvergne-Rhône-Alpes.
Un second Appel à Manifestation d’Intérêt a été clôturé en septembre. De nouvelles formations se sont donc portées candidates à la labellisation « hors les murs ». Des formations avec lesquelles le Conseil régional souhaite toucher un public varié : étudiants, jeunes en difficultés, salariés, demandeurs d’emplois, ou encore dirigeants.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire