"Maintenir les écoles, c'est maintenir la vie"

ven 18/04/2014 - 15:12 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

« La Haute-Loire est le département le plus touché d'Auvergne dans cette réorganisation de la carte scolaire », « où sont les 60 000 postes promis en 2012 ? », Laurent Wauquiez et Jean-Pierre Vigier les deux députés de Haute-Loire sont sur la même longueur d'onde... et mécontents. Dans leur ligne de mire, la même cible que les syndicats mardi dernier, que les parents d'élèves ce jeudi : la carte scolaire 2014 et ses suppressions de postes aux 4 coins du département...

« Le département est saigné » Laurent Wauquiez
Cheval de bataille de François Hollande lors de l'élection présidentielle de 2012, la promesse de création de 60 000 postes dans l'éducation nationale sur 5 ans enrage Laurent Wauquiez. « Il y a un problème de concertation et d'écoute », commente t-il, « on est livré à nous mêmes, la Haute-Loire est le département le plus touché d'Auvergne ». Le député se fâche, « la coupe est pleine ». Ecoutez :

{{audio1}}

« En zone rurale, pour maintenir la vie, il faut maintenir l'école » Jean-Pierre Vigier
Jean-Pierre Vigier acquiesce les dires de son homologue député, « en zone rurale, le maintien d'une école, c'est le maintien de la vie, comment voulez vous accueillir des familles avec des enfants, si dans une commune comme Pinols, Paulhaguet vous supprimez des classes ? », avant d'ajouter, « si vous n'avez plus d'école, derrière ce sont les services, les commerces et tout simplement à terme la vie qui disparaît. On est en train de sacrifier la ruralité ».

« Monistrol est massacré » Laurent Wauquiez 
Ces derniers temps, certaines communes ont sorti le chéquier pour moderniser leurs établissements, avoir des équipements, instaurer la restauration collective, « et dans certaines enceintes, des classes flambantes neuves vont se retrouver vides », regrette amèrement Laurent Wauquiez ; qui perd deux postes au Puy dans la nouvelle configuration de carte scolaire. Une donne « inédite sur le bassin sur une seule année » qui l'inquiète comme la situation dans la deuxième ville du département, Monistrol, « c'est une incarnation parfaite des décisions très brutales et d'un revirement de dernière minute aux conséquences fâcheuses. L'école Lucie Aubrac perd un poste et passe de 14 à 13 classes et la décharge de la direction est supprimée ». A ce sujet, Laurent Wauquiez était à Monistrol ce vendredi en début d'après-midi pour rencontrer les parents d'élèves et les élus locaux.

« Moins 5 postes en Haute-Loire et 78 enfants en plus, je m'interroge » Jean-Pierre Vigier
« Au niveau national on nous annonce 60 000 postes supplémentaires sur 5 ans, ça se traduit en Haute-Loire par moins 5 emplois alors qu'il y a 78 élèves de plus prévus pour la rentrée prochaine, il faut qu'on m'explique le résonnement », souligne le député Jean-Pierre Vigier avant de mettre un autre point en exergue, « on nous demande de gros efforts pour mettre en place les rythmes scolaires et d'un autre côté on nous supprime des postes, c'est illogique ». Ce décalage entre ce qui est dit et ce qui est fait agace Jean-Pierre Vigier. Ecoutez :

{{audio2}}

Durant près d'une heure trente, chaque représentant des établissements a pu développer avec détails sa - critique - situation. Certains craignent pour la pérennité de leur école à court terme, d'autres redoutent une migration des élèves du public vers le privé, tous s'insurgent que les élèves de petites sections 1 (appelés vulgairement « enfants fantômes ») ne soient pas comptabilisés dans les chiffres.
Jean Proriol, ancien député et maire de Beauzac est venu apporter son soutien aux élus. En début d'après midi se tiendra le comité départemental de l'éducation nationale qui doit entériner la décision. Les syndicats, qui sauf retournement de situation, devraient boycotter le rendez-vous va faire en sorte que le quorum ne soit pas atteint. Suspendu par conséquent, le CDEN sera reporté au 25 avril... mais n'est-ce pas retarder une échéance au but inéluctable ?

A.P.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire