Lo Radzouka, concert de soutien et nouvel album à venir

dim 08/03/2020 - 00:46 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

Au cours de l’été 2007 Rémi Peyrache et Mathieu Pignol, formés tous les deux à l’école de guitare du Puy se retrouvent après avoir chacun baroudé plusieurs années de par le monde de la musique.
Ils seront rejoints en 2008 par un contrebassiste David Fauroux pour jouer une musique que d’aucuns qualifient de jazz manouche. Ce que dément Rémi Peyrache  « On joue avec deux guitares, c’est vrai, mais notre champ d’expression est beaucoup plus large, je préfère parler de musiques internationales ou musiques du monde ? Nos influences sont Sud-américaines, (Mathieu a passé presque dix ans au Pérou et moi j’ai souvent traversé les Balkans. On chante en Espagnol, en anglais, en français et même en patois phonétique. »

Des attaches très locales et un soutien affirmé à la liste Johanny Interrogé sur les raisons de leur participation à cette conférence sur l’agri  culture, Rémi Perrache n’hésite pas très ----Les origines patoisantes du nom Lo Radzouka
« On s’est d’abord appelés les rats perchés  puis au fil de spectacle en patois auxquels on a participé, on a inventé un équivalent phonétique occitan, ça a  donné lo radzouka » explique Rémi Peyrache.
En général ce sont plutôt les poules qui sont « juquées » comme on dit dans en parler du Velay mais on reste dans le champ lexical animalier.-----longtemps à répondre que « s’il y a un cachet (on est professionnel) c’est aussi pour beaucoup le plaisir de répondre à l’invitation de son ami Fabien Surrel qui est présent sur la liste de gauche. Le groupe ne s’en cache pas, il a des opinions politiques claires et c’est un concert de soutien qu’ils vont donner ce Samedi soir 7 Mars 2020 ».
Le concert de ce soir est vraiment comme à la maison puisque Rémi habite de l’autre côté de la rue.
Pour résumé, le groupe a été élevé en local, éduqué à la guitare en local, et il vit pour partie en face du centre Fourneyron, Lo Radzouka était bien dans le thème du consommé local, ce soir.

Un concert de haute tenue technique qui aura permis la découverte d’un trompettiste de talent
Le groupe ne pourra pas jouer tous les morceaux qu’il espérait proposer au public car le contrebassiste est atteint par une mauvaise grippe.
Le choix se proposait donc de jouer à deux guitares mais sans les rythmiques de basse ou alors de piocher dans le carnet d’adresse.
De la deuxième option, c’est le nom d’Alban Sarron qui est sorti. Si celui-ci connait bien le travail du groupe pour avoir participé aux dernières compositions, il n’est pas contrebassiste mais trompettiste.
Alban est arrivé depuis sa région parisienne natale, 6 ans en arrière au Monastier à l’occasion du festival des cuivres et comme dans bien des histoiresqu'on raconte là-haut, il n’en n’est pas reparti. C’était l’été.
Il auar remplacé au pied levé David Fauroux. Il faut dire que les airs sélectionnés issus de musique d’Amérique du sud et des confins de la Grèce du Nord par les deux membres initiaux se prêtaient bien aux sonorités de la trompette.
Cela démontre en tous cas la qualité intrinsèque de musiciens de ces trois-là.

Leur quatrième album sortira à l’automne.
Lo Radzouka est un groupe professionnel qui vit de sa musique et qui réside au Puy mais dont la polysémie les amène à travailler dans le département sur nombre de projets culturels mais aussi un peu partout ailleurs. « Ça marche plutôt bien pour nous, en ce moment et on va sortir un 4ème album à l’automne » répond encore Rémi. Le groupe fait aussi partie de l’écurie Yvan Marc avec qui ils se produisent de temps à autre.

En retour Diif 43, le label qu’a créé Yvan Marc pour promouvoir de jeunes talents et les accompagner vers la professionnalisation

a produit leur album « Heimatlos » et c’est aussi lui qui produira le prochain qui sortira à l’automne et dont on n’a pas encore le titre.
Pour approfondir : un site internet et une page facebook
Enfin pour connaitre les prochaines dates de ce groupe d’avenir plein de talent et à la bonne humeur contagieuse C’est par là

T.C.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire