Les RN 88 et 102 vont-elles basculer dans le giron départemental ?

mer 26/06/2019 - 11:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

On en parle depuis un moment déjà concernant la portion entre Coubladour et le Puy-en-Velay. la RN 102 devrait être déclassée en départementale sur cette portion, c'est pourquoi le conseil départemental est notamment pressenti pour assurer la maîtrise d'oeuvre du carrefour avec la ZA de Bleu à Polignac, où 10 000 voitures et 140 poids lourds transitent chaque jour, comme Zoomdici l'avait révélé en février dernier.
Mais la donne a changé avec la Loi d'orientation des mobilités, en examen à l'Assemblée nationale, puisqu'elle prévoit un transfert massif des routes nationales vers les exécutifs départementaux.
Entretien avec le Président Jean-Pierre Marcon, alors qu'une motion a été adoptée à l'unanimité lors de l'assemblée en début de semaine, pour valider le principe sur la RN102, mais pas la 88.


Le gouvernement actuel propose de rétrocéder certaines routes nationales dans le réseau départemental. C'est le cas des RN 88 et 102 en Haute-Loire. Quelle est la position du département ?

En ce qui nous concerne, nous donnons un avis très défavorable au déclassement de la RN 88 car on considère que c'est un itinéraire très structurant, qui traverse plusieurs départements, et qu'il doit y avoir une continuité de services sur l'ensemble de l'axe, de Lyon à Toulouse.

C'est aussi une question de moyens ?
Oui, c'est un itinéraire qui va nécessité dans les années à venir des investissements lourds et nous ne sommes pas du tout persuadés d'avoir la possibilité de les réaliser aussi rapidement que ne pourrait le faire l'État. Il y a un risque de surcharger nos services départementaux et le Département n'a pas la puissance financière pour assurer la construction, le renouvellement et la restructuration de cet axe routier.

En revanche pour la RN 102, le Département a émis un avis favorable ?
Absolument, dans la mesure bien évidemment où on a une compensation financière qui correspond au crédit qui était alloué jusqu'à maintenant sur cet itinéraire là. 

Alors pourquoi la RN 102 et pas la 88 ?
C'est une route qui n'a pas du tout la même activité que la RN 88, c'est une route qui a des caractéristiques qui sont à peu près semblables à celles de notre réseau départemental, tant au niveau de l'entretien que du déneigement et si des travaux sont certes nécessaires, notre collectivité a la capacité de les avaler dans les années qui viennent.

Ce transfert va induire des coûts supplémentaires pour la collectivité. Qu'en est-il de la compensation financière ?
On ne pourra se déterminer que le jour où l'on aura le résultat de cette compensation mais pour l'instant, on n'a rien du tout. On ne rentrera pas dans une quelconque discussion avec l'État tant qu'on n'aura pas l'assurance d'avoir une compensation du niveau des dépenses que l'État a consenti sur cet itinéraire, entre Le Puy et vieille-Brioude.

Quand sera-t-on fixé ?
Et bien nous n'avons déjà pas une réponse quant au déclassement de la RN 88 suite à la création du contournement du Puy alors que nos premières délibérations datent de plusieurs années... Il faudra donc être patient mais si l'État ne va pas plus vite que ça, ce ne sera certainement pas moi qui verrai tout ça.

Accepter de récupérer la RN 102 dans le giron départemental, c'est dans la logique impulsée cette année de mettre le paquet sur les routes ?
Oui car on considère que c'est une façon de développer notre territoire qui est encore enclavé et si on peut encore un peu doper les crédits routiers, dans la mesure de nos possibilités budgétaires, on le fera dans les prochaines années de la même façon qu'on le fait depuis deux ou trois ans.

Ce déclassement, concrètement, ne va pas changer grand choses pour les habitants ?
Ils ne verront pas grand chose de différent, si ce n'est qu'ils verront des camions verts à la place des camions jaunes sur les routes (rires).

Propos recueillis par Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire