Les premières Maisons de services au public voient le jour

jeu 14/07/2016 - 16:46 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Le jeudi 13 juillet dernier, sous l'égide d'Eric Maire, préfet de la Haute-Loire, Jacky Besseyre, directeur régional de La Poste et les représentants des différentes communes concernées ainsi que les représentants des six partenaires du projet, tous ont signé les conventions des premières Maisons de services au public (MSAP) en Haute-Loire, pour une mise en oeuvre prévue ce lundi 18 juillet 2016.

Six partenaires pour quatre communes
Le projet des MSAP a été adoptés par quatre communes altiligériennes. La Poste en est à l'initiative sur trois des quatre communes : le Chambon-sur-Lignon, Saugues et Vorey-sur-Arzon. Concernant la dernière commune, Craponne-sur-Arzon, c'est la communauté de communes du pays de Craponne qui porte le projet.
Les MSAP comptent six partenaires : Pole Emploi, la Mission locale du Velay, la Caisse d'allocations familiales (CAF), la Mutualité Sociale Agricole (MSA), la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) et la Caisse d'assurance retraite et de la santé du travail (Carsat).

Une concentration des services
Les habitants des quatre territoires concernés et leurs alentour, vont pouvoir bénéficier en un seul et même lieu d'un accès privilégié aux services à la population.
Ils pourront être renseignés sur leurs droits et être accompagnés dans la mise en relation avec les partenaires engagés dans cette démarche notamment grâce à la mise à disposition de matériel informatique.

"Faire renaître des services disparus"
L'intérêt des MSAP pour les communes "est de remettre la présence, sur les territoires, des services qui en avaient finalement disparu" explique Cécile Gallien, maire de Vorey-sur-Arzon. Tout comme au Chambon-sur-Lignon et à Saugues, la MSAP de Vorey-sur-Arzon sera basée au bureau de poste et cette dernière accueillera les services de la CAF, de la MSA et de la Carsat.
"C'est une position centrale qui permettra aux gens de profiter des services aux alentours" ajoute la conseillère départementale. "Cette décision politique s'est prise à l'unanimité car nous sommes attachés à notre bureau de poste" conclut-elle.

"De plus en plus de démarches par Internet"
Les MSAP seront munies d'équipements informatiques avec une connexion Internet car selon Eric Maire, député de la Haute-Loire "de plus en plus de démarches se font par Internet. Et tout le monde n'est pas forcément équipé".
Les usagers des MSAP disposeront d'un accueil personnalisé qui facilitera la prise de rendez-vous ainsi que la compréhension des courriers administratifs.

14 MSAP en Auvergne d'içi la fin de l'année
L'objectif pour La Poste, qui pilote trois des quatre projets de MSAP, "est de trouver une nouvelle dynamique en partie rurale ou périurbaine où nous avons une baisse d'activité." explique Jacky Besseyre, directeur du Réseau La Poste en Auvergne. "Pour cela nous avons voulu trouver des partenaires internes qui permettront d'améliorer l'activité et l'attractivité dans nos bureaux de poste".
Fin 2016, il y aura 500 MSAP en France. La Poste a un engagement vis-à-vis de l'Etat à hauteur de 1000 MSAP sur le territoire national. 14 MSAP sont prévues en Auvergne d'ici fin 2016 et trois autres communes altiligériennes sont actuellement en négociation.

V.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire