Les postiers du Puy durcissent le ton

jeu 20/04/2017 - 14:05 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Les professions de foi des candidats arriveront-elles jusqu'à vos boites aux lettre? Pour l'instant, rien n'est moins sûr. Jeudi 20 avril, 80% des postiers du bassin du Puy et du tiers sud de la Haute-Loire font grève. "La direction refuse de nous entendre. Si elle maintient sa position , nous reconduiront le mouvement vendredi et samedi", annonce Aurélien Grégoire, de la CGT Haute-Loire.
Les plis électoraux : "une surcharge de travail"
Le postier expose ses revendications : "Nous demandons 150€ de prime pour la distribution des plis électoraux à chaque tour, soit 300€ au total". La direction oppose pour l'instant son refus, et le justifie : "La distribution des professions de foi des candidats est planifiée, intégrée à la tournée habituelle des facteurs et répartie sur plusieurs jours. En cas de dépassement des horaires de travail contractuels, les facteurs concernés sont rémunérés en heures supplémentaires." Pour les manifestants, ces heures supplémentaires "ne sont que des clopinettes, au vu de la fatigue engendrée par cette surcharge de travail".
Les grévistes refusent d'être réquisitionnés par la direction
La Poste promet - comme la loi le lui permet - d'effectuer des désignations chez les grévistes pour que le service public soit assuré. Les postiers mobilisés refusent ce système. "Pour éviter d'être désignés, nous nous sommes mis hors de portée de la direction."

Hormis cette prime pour la distribution des plis électoraux, la fédération Poste de la CGT demande la "disparition d'une charge de travail supplémentaire et structurelle les mercredis". Si la mobilisation se poursuit, certains usagers du Puy et du Sud du département pourraient ne jamais recevoir les professions de foi des candidats. Un nouvelle séance de négociation entre postiers et direction aura lieu ce jeudi 20 avril dans l'après-midi.
Clément L'hôte

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire