Les médecins libéraux à nouveau en grève à partir de ce vendredi

jeu 12/11/2015 - 12:39 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

A partir de ce vendredi 13 novembre 2015, intitulé "black friday" pour l'occasion, les professionnels de santé libéraux sont appelés à nouveau à faire la grève des permanences en cabinet mais aussi des gardes de nuit et du week-end. Un mouvement national lancé par les cinq syndicats de médecins libéraux, unis en intersyndicale maintenant que les élections professionnelles sont passées.
Depuis plus d'un an, les journées de grève se succèdent parmi les médecins libéraux pour protester contre le projet de loi santé de Marisol Touraine. L'opposition vise particulièrement la généralisation du tiers payant; les patients n'auraient plus à faire l'avance du paiement en consultation. Les médecins craignent des retards de remboursements ou même des impayés de la part des mutuelles.

Lundi, la loi santé adoptée ?
Le mouvement se durcit à l'approche du vote définitif probable de la loi ce lundi 16 novembre à l'Assemblée nationale. Une grande manifestation est d'ailleurs prévue ce jour-là devant le Palais-Bourbon. Les généralistes, spécialistes et chirurgiens sont rejoints désormais par d'autres professionnels comme les dentistes, les infirmiers libéraux, ou encore les cliniques privées.
En revanche, le secteur public, qui se retrouvera par conséquence engorgé, a marqué son ras-le-bol face à cette énième grève par un communiqué de la Fédération de l'hospitalisation publique.

Des répercussions sur les votes ?
En Haute-Loire, le syndicat majoritaire de médecins libéraux, MG43, promet de passer à la vitesse supérieure dans un communiqué : "Le dialogue entre la médecine libérale et le gouvernement reste dans l’impasse… Ce dernier fait le choix du passage en force, fait le choix des complémentaires contre la médecine libérale, fait le choix du tout hôpital au mépris du secteur libéral… Les rendez-vous électoraux se rapprochent, et nous verrons ce que tout cela inspire à nos concitoyens… En attendant les médecins libéraux, et en particulier les médecins généralistes restent mobilisés : et Marisol Touraine pourra constater qu’il ne s’agissait pas d’une simple agitation précédant les élections professionnelles, mais bien d’un mouvement de fond !"

Marisol Touraine qui pourrait changer de ministère après les élections régionales des 6 et 13 décembre. C'est en tout cas ce qu'espèrent certains syndicats pour débloquer la situation.

A.W.


> Lire également :
Notre interview d'un généraliste ponot non solidaire du mouvement de grève

Loi Santé : "On se plaint mais nous ne sommes pas les plus malheureux" 06/10/2015

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire