Tous

Yssingeaux

Les Harlem Globetrotters ont fait le show au palais des sports

lun 01/04/2019 - 14:11 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:56

1 000 entrées enregistrées
Le show aura duré un peu plus de deux heures en ce dimanche 31 mars en soirée au palais des sports au Puy-en-Velay. Après la prestation des mascottes Globie et Big G, histoire de chauffer la salle, les Harlem Globletrotters ont envahi le parquet suivis de l'équipe adverse les Washington Generals pour un match mêlant autant l'adresse athlétique que l'humour. Pierre-Marie Cazeaux , président de l'ASM basket, s'est félicité du passage des légendes, organisé par Gérard Drouot Productions et Eldorado, et sur l'invitation de la Communauté d'Agglo. "Ils étaient déjà venus il y a cinq ans. Ce soir, on enregistre 1 000 entrées. Nos quarante bénévoles sont à pied d'oeuvre depuis 14 heures, pour que tout soit prêt à 16 heures, afin que les enfants puissent rencontrer les joueurs avant le show, " a t-il détaillé fébrilement juste avant le coup d'envoi du match.
Des joueurs de légendes
Parmi les personnes venues profiter du spectacle, des spectateurs arrivés parfois d'assez loin, comme cette famille de Vichy dans l'Allier, Laure et Christophe, les parents de Tom, âgé de 12 ans. Celui-ci a arboré avec une fierté non dissimulée le short et le maillot des Harlem. "On a cherché sur internet où les voir au plus près et on a trouvé le Puy-en-Velay. Ces joueurs, ce sont des légendes, leur postérité a 90 ans d'existence. On ne voit ça qu'une fois dans sa vie," s'est enthousiasmé le père du garçon. Tom, lui-même basketteur, a eu le privilège de rencontrer les joueurs, originaires de Chicago aux Etats-Unis, dans l'après-midi grâce à son pass. Pendant le show, il a même été invité à danser sur une chorégraphie avec l'un des leurs sur le terrain.
Un show pour cadeau d'anniversaire
Tout comme Max, 17 ans, accompagné de ses parents et d'autres membres de son club de basket à Saint-Just-Malmont. "On a voulu offrir le spectacle des Harlem pour son cadeau d'anniversaire," a confié la mère du joueur. "On est carrément venus entre passionnés dans trois ou quatre voitures", a complété Didier, le père mais aussi le président du club. Tom, lui, au moment de faire signer son ballon à chacun des membres de l'équipe à la fin du spectacle, a été aux anges. "J'ai pu les rencontrer cet après-midi, j'étais vraiment impressionné," s'est -il réjoui tout sourire.
Une adresse époustouflante
Il faut dire que le public en a pris vraiment plein les yeux ce dimanche soir. Sur fond de musique énergique, les joueurs des deux équipes ont démontré une adresse époustouflante en multipliant les passes improbables, les dunks de haute voltige, des dribbles hilarants, les gags en cascades, les situations loufoques. Interagissant avec leurs fans, ils ont aussi invité certains à venir danser ou mimer de drôles de scènes avec eux sur le parquet.
En images

M-A.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire