Les agents de l’Agglo courent après le protocole d’accord

mar 22/05/2018 - 19:19 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

S’il avait fallu de longues négociations, la CGT et FSU avaient tout de même obtenu, en février dernier, un protocole d'accord dans ce conflit qui opposait les agents territoriaux avec la Ville du Puy, le CCAS et la Communauté d’Agglomération. La situation s’était alors apaisée. Oui mais voilà, vendredi dernier, soit le 18 mai 2018, nous apprenions que le syndicat CGT agglo du Puy-en-Velay déposait un préavis de grève pour le mardi 22 mai 2018. « Monsieur Chapuis et nos dirigeants de l’Agglo ont signé un protocole mais ils ont du mal à le respecter et à l’appliquer », explique Stella Masson, secrétaire CGT à l’agglomération.


Sur le papier, les agents de la Communauté d’Agglomération, la Ville et le CCAS du Puy-en-Velay avait obtenu un temps de travail annuel de 1 572 heures hors sujétions au 1er janvier 2019, un régime indemnitaire annuel pour tous les agents dans l’IFSE de 3 000€ pour les catégories C, 5 000€ pour les catégories B et 7 000€ pour les catégories A, ainsi qu’une augmentation du régime indemnitaire (CIA) pouvant aller jusqu’à 200€ par an, à partir de juin 2018. Et enfin, la mise en place de projet de services (conditions de travail, aménagement du temps de travail des agents, ARTT…).

« On nous a fait des promesses, mais on ne voit rien bouger. Il faut arrêter de jouer avec les mots et passer aux actes » lance la secrétaire CGT à l’Agglo.

Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire