Les 25 meilleures années pour le calcul de la retraite agricole

Par N.De ven 09/12/2022 - 06:00 , Mise à jour le 09/12/2022 à 06:00

Une injustice administrative a été définitivement enterrée entre les murs de l'Assemblée Nationale. Les députés de la Haute-Loire et le groupe LR ont voté une proposition de loi pour que les agriculteurs non-salariés bénéficient des mêmes considérations que les autres quant au calcul de leur retraite. Explication.

Ils sont fiers et ils le font savoir. Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier, tous deux députés de la Haute-Loire dans le parti des Républicains (LR), ont partagé d'une même plume la nouvelle venue d'en haut. Dans les rangs du Palais Bourbon, les textes concernant la retraite des agriculteurs non-salariés a subi un profond dépoussiérage. Le texte avait été déposé le 18 octobre 2022 par les députés Olivier Marleix et Julien Dive.

"Cette proposition de loi vient corriger une injustice, affirment les députés altiligériens au côté du groupe LR. Les retraités agricoles sont en effet les derniers à avoir leur retraite calculée sur l’intégralité de leur carrière, ce qui constitue un non- sens total alors que les salariés la calculent sur leurs 25 meilleures années".
Ils ajoutent : "Nos agriculteurs ne sauraient être considérés comme des actifs de seconde zone. Ce sont des gens passionnés par leur métier".

"Comme c’est le cas en Haute-Loire, les agriculteurs contribuent à la vitalité économique et sociale de nos territoires. Soyons fiers de nos productions locales qui contribuent à une alimentation de qualité !" Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier

Selon Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier, c'est une mesure de justice sociale et d’équité qui a l'objectif de redonner aux agriculteurs la juste reconnaissance de leur travail, "d’une vie de labeur consacrée à l’alimentation des Français, de surcroit dans le contexte actuel où la question de la souveraineté alimentaire est primordiale", insistent-ils.

Le texte initial prévoyait ce calcul dès 2024, mais les députés ont considéré que ce délai n’était pas tenable du coté de la MSA avec la mise à jour qu’une telle réforme induit pour les systèmes informatiques. cette proposition de loi entrera en vigueur donc en 2026.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

9 commentaires

jo

sam 10/12/2022 - 13:28

Soit on cotise a la MSA soit on investi dans du matériel le choix est vite fait ! Et maintenant les cotisation des autres salariés vont combler les déficit des caisses agricoles normale logique???

da

sam 10/12/2022 - 09:31

A combien s'élèvera le gain? Réponse en 2026...

En revanche, il faudra que nous soyions très vigilant sur le positionnement de ces 2 élus quant au projet Macron sur la réforme des retraites ! Voteront ils une régression ?

Mieux vaut anticiper et se "battre" que de compter sur eux...

bb

sam 10/12/2022 - 04:20

Cette histoire de petite retraite, ça me fait bien rire, un peu comme celle des forains... HONTEUX ! 

bc

ven 09/12/2022 - 22:21

L’informatique a bon dos !!!

mais toujours dans le même sens et pas dans le bon sens 

application de cette mesure en 2026 

mais dès 2023 pour les personnes nées en 1961 , l’informatique sera capable de rajouter 4 mois !!!

2024 les personnes nées en 1962 , 8 mois !!!!

2025 les personnes nées en 1963 , 1 an !!! 

Mais de qui se moque t’on Madame et Monsieur le Député 

 

encore une fois :  une République a 2 vitesses !!!

se

ven 09/12/2022 - 17:52

L : et oui nos 2 députés recherchent des voix dans notre département les agris ne sont pas négligeables en nombre. Certes retraites peu élevées mais aussi il faut vouloir cotiser pour percevoir

mi

ven 09/12/2022 - 12:23

Il faudra aussi indexer sur l'inflation les retraites de la CARSAT et des complémentaires !!!!

fr

ven 09/12/2022 - 11:57

 oui c est bien, les pauvres paysans qui passe leur vies sans se versser de salaire mais qui peuvent se payer un tracteur au prix d une maison tous les 4 ou 5 ans . C est bien. C est dans la continuitée.

th

ven 09/12/2022 - 11:02

bravo pour cette disposition qui aura peut être pour effet de susciter des vocations agricoles en effet la moitié des agriculteurs vont partir en retraite dans les 10 ans. nos paysans méritent la considération "qui n'aime pas l'agriculture a forcément un grain!

pa

ven 09/12/2022 - 10:10

Et en quelle année cette loi entrera en vigueur ..... en 2026 .Les mauvaises choses sont toujours faîtes immédiatement , pas les autres !!!