Tous

Yssingeaux

Lejaby : la pièce de théâtre à succès à Brives-Charensac

ven 28/11/2014 - 15:49 , Mise à jour le 28/11/2014 à 15:49

« L’origine de notre projet trouve ses racines sur le territoire où notre structure culturelle est implantée : le pays de la jeune Loire et ses rivières. Dès fin 2010, je me suis intéressée au combat des ouvrières de l’usine Lejaby. » Claudine Van Beneden était en résidence d'artiste à Yssingeaux au moment de la lutte des Lejaby contre la fermeture. La metteur en scène de la compagnie Nosferatu en a tiré une pièce de théâtre.
Quatre comédiennes et un musicien prêtent ainsi leur corps et leur voix aux hommes et aux femmes qui se sont battus pour leurs emplois. « A plates coutures » retrace le combat de ces couturières, entre rires et larmes... et beaucoup de chansons, comme le raconte Claudine Van Beneden, la metteur en scène, à Lise Antoine, de Nostalgie Puy-de-Dôme.


----Installée depuis 2004 en Haute-Loire, la compagnie Nosferatu production a été résidence association au théâtre d’Yssingeaux en 2014. Elle sera en résidence à la Maison pour tous de Brives-Charensac sur la saison 2015/2016. Son ambition est de développer un théâtre musical exigeant par le fond et la composition et de confronter sa forme qualifiée de « divertissante » à des sujets de société.
-----Témoignages de huit ex-ouvrières
« Ce spectacle ne se veut pas une analyse sociologique, précise Claudine Van Beneden, mais j’espère qu’il apportera quelques éclaircissements sur la condition des femmes et des hommes au travail tout en s’appuyant sur des évènements personnels et intimes. » Pour écrire la pièce, la troupe a recueilli les témoignages de huit ex-ouvrières de différents sites Lejaby pour près d'une vingtaine d'heures de confession. Mais cela n'a pas été facile, comme l'a expliqué Claudine Van Beneden.


----Les Ateliers du Meygal ont été créés sur le site de "La Guide" à Yssingeaux par Vincent Rabérin pour accueillir les salariés licenciés de Lejaby. Cet auvergnat de souche est également le Président-Directeur général de Sofama, entreprise de maroquinerie de luxe, sous-traitante notamment de Louis Vuitton et Chanel.-----Première représentation
Et la metteur de scène de préciser que la pièce est loin de livrer « une vision misérabiliste du monde du travail et de la mondialisation » mais qu'elle vise à montrer « comment dans ces moments de luttes pour l’emploi on s’en sort, comment on vit, comment on rigole, on s’amuse malgré la difficulté et la souffrance. » Petite précision : les comédiennes incarnent des ouvrières Lejaby fictives. Inutile de chercher à qui se réfère tel ou tel personnage. La toute première représentation a eu lieu fin novembre 2014 à Yssingeaux à guichets fermés.

Annabel Walker

Voir la bande-annonce de la pièce :

L'agenda des représentations
3 octobre 2015 à 20H30 MPT de Brives Charensac (43)
16 et 17 octobre 2015 Festival les Automnales à Thiers et Ardes sur Couzes (63)
8 janvier 2016 Théâtre d’Annonay (07)
12 janvier à la deudeuche à Lempdes (63)
23 janvier 2016 Centre Culturel de Monistrol sur Loire (43)
5 mars 2016 Le Sou à La Talaudière (42)
8 mars 2016 au Théâtre de Roanne (42)
16 mars 2016 au Toboggan à Decinnes (69)
9 avril 2016 à confirmer à L’Embarcadère à Vorey (43)

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire