Législatives : le CV des candidats Lutte Ouvrière

mar 06/06/2017 - 20:42 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Lire aussi : Le CV des candidats La République En Marche
Lire aussi : Le CV des candidats Front National
Lire aussi : Le CV des candidats de la Droite et du Centre
Lire aussi : Le CV des candidats France Insoumise
Lire aussi : Le CV des candidats Parti socialiste
Lire aussi : Le CV des candidats Europe Ecologie Les Verts
Lire aussi : Le CV des candidats Union Populaire Républicaine
Lire aussi : Le CV d'Yves Prat (Divers Gauche)
Lire aussi : Le CV de Gabriel Cardaire (Debout La France)
Lire aussi : Le CV d'Alexis Monjauze (Nous Citoyens)
Lire aussi : Le CV de Michelle Chaumet (PCF)

Ces deux candidats se présentent aux législatives des 11 et 18 juin 2017 sous l'étiquette Lutte Ouvrière, parti de Nathalie Arthaud.
1ère circonscription : Pierre Michallet

Ses motivations :
"Campagne électorale ou pas, la grande bourgeoisie poursuit la guerre aux travailleurs au travers des suppressions d’emplois, des licenciements, des bas salaires et de la précarité. Elle écrase de tout son poids nombre d’artisans, de petits commerçants et d’agriculteurs.

Il n’y a aucune illusion à avoir dans la politique de Macron. Dévoué aux intérêts du grand capital, il l’aidera. La démolition du code du travail, la fin des 35 heures, la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires et la facilitation des licenciements sont au programme. Aux six millions de personnes condamnées au chômage, s’en ajouteront d’autres. Ceux qui n’ont pas droit à un logement, aux soins ou à une retraite digne seront plus nombreux.

Cette politique du grand capital déclenchera des explosions sociales, entraînant dans la lutte toutes les catégories qui en sont victimes. C’est dans cette situation que les travailleurs ont un intérêt vital à avancer leurs revendications de classe :

• Interdiction des licenciements, répartition du travail entre tous sans diminution de salaire
• Augmentation des salaires : pas un salaire, pas une pension à moins de 1800 euros net
• Suppression du secret des affaires
• L’argent public doit aller aux services publics utiles à la population : éducation, santé et transports publics.

Face aux démagogues, qu’ils viennent de l’extrême droite ou d’ailleurs, les travailleurs doivent faire entendre leurs exigences et devront les imposer par des luttes sociales."

Son CV:

2ème circonscription : Georges Fridlender

Ses motivations :
"Je me présente pour essayer de toucher la classe ouvrière. La campagne législative de Lutte Ouvrière s'articule autour de trois axes :
- l'augmentation des salaires et des pensions de retraite à au moins 1800€ net
- Le contrôle des comptes des entreprises
- L'interdiction des licenciements
Engagé depuis plus de 50 ans auprès de Lutte Ouvrière, j'ai participé à de nombreuses campagnes et défendu sans relâche ces idées depuis le début."

Son CV:
Infographies Clément L'hôte

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire