Législatives 1er tour : les réactions en Haute-Loire

lun 13/06/2022 - 12:18 , Mise à jour le 13/06/2022 à 12:18

À l’annonce des résultats de ce premier tour, Jean-Pierre Vigier (LR), Laurent Wauquiez (LR), Celline Gacon (NUPES), Azelma Sigaux (NUPES) et Christian Allègre (Ensemble!) nous ont livré leurs analyses.

L’abstention aux législatives : plus de 52 % des électeurs n’ont pas voté ce dimanche 12 juin 2022 au plan national. En Haute-Loire, vous êtes 47 % à ne pas être allé aux urnes.
Dans le département, les seules forces à se maintenir au second tour sont les Républicains sortants Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier, avec 45 % des voix chacun, et de l’autre côté, la gauche écologique de Celline Gacon et Azelma Sigaux pour près de 19 %.

Les réactions :

Laurent Wauquiez, suppléant LR d’Isabelle Valentin, Le Puy - Yssingeaux, (45,69% des exprimés, ballottage)
« Le point majeur et très notable de cette élection c'est que la Haute Loire a voté très différemment. Elle a fait le choix de ses députés. Elle a fait le choix de gens qui ne sont pas dans une idéologie d'extrême gauche. Elle a fait le choix de gens qui rassemblent. Elle a fait le choix de ceux qui font avancer la Haute-Loire et c'est ça qui est fort. Quand on voit l'écart entre les premiers et les seconds c'est quand même une différence. Donc pour nous, ça a une signification qui est touchante quand-même. Que la Haute-Loire manifeste aussi clairement sa voix c'est quelque chose qui pèse et je trouve que c'est fort. »
Interrogé sur la campagne du parti macroniste, le président de Région a eu cette analyse :

Jean-Pierre Vigier, candidat LR, Le Puy - Brioude (45,68% des exprimés, ballottage)
« Je tiens à remercier très chaleureusement l’ensemble des électeurs qui nous ont apporté massivement leur confiance dès le 1er tour. Avec 45,68% des suffrages exprimés, plaçant ainsi notre candidature largement en tête, les habitants de notre territoire ont exprimé leur volonté d’union autour de nos valeurs. 
Avec ma suppléante Corinne Bringer, nous sommes absolument convaincus qu’il convient désormais de se mobiliser collectivement dans le seul intérêt de notre pays et de notre territoire. 
Dépassant les clivages partisans, notre candidature est celle du rassemblement des forces vives locales. 
Aussi, comme je l’ai toujours fait, je souhaite agir au service de tous les habitants : le pouvoir d’achat, les retraites, la santé, notre économie, et les grands dossiers structurants pour la Haute-Loire seront mes priorités. 
Pour le 2nd tour le dimanche 19 juin, j’appelle donc solennellement l’ensemble des électeurs de la 2ème circonscription à se mobiliser massivement pour écrire l’avenir de la Haute-Loire, ensemble
. » 

Celline Gacon, candidate NUPES, Le Puy - Yssingeaux (18,96% des exprimés, ballottage)
« On est très content et ça vient consoli  der le grand accord de toute la gauche et des écologistes de la NUPES qui nous montre qu’il était temps de retrouver ces forces de gauche.
On peut aussi être fortement inquiet par les résultats de l'extrême droite qui montrent vraiment le grand ras-le-bol et la grande inquiétude de tout ce peuple qui n’est pas entendu, que ce soit les plus précaires, les retraités, les étudiants et ils sont nombreux.
Aussi il est grand temps de prendre l'écologie pour autre chose que du greenwashing et que c'est quelque chose qui doit être pris en compte de façon extrêmement urgente comme on le dit depuis des années et des décennies.
 »

Azelma Sigaux, candidate NUPES, Le Puy - Brioude (19,79% des exprimés, ballottage)
« Déjà un grand merci aux électeurs. Je pense qu’avec M. Vigier on a été les seuls vraiment actifs sur cette campagne. Maintenant il s’agit de montrer que M. Vigier, oui, il est ancré localement mais ce sont des élections nationales et donc pour un vrai changement, il faut une majorité à l'Assemblée. La NUPES en est capable donc c'est ça qu'on va dire aux électeurs essentiellement.
Cette dynamique montre qu’on a réussi à faire entrer des sujets dans le débat public. Je pense à l'écologie mais ça fait déjà quelque temps mais même à la justice sociale, au pouvoir d'achat. Ce sont des sujets qui sont d'actualité et on est la seule force à pouvoir proposer vraiment des changements puisque je suis la seule candidat vraiment de gauche
. »

Christian Allègre, candidat Ensemble!, Le Puy - Brioude (11,54% des exprimés, éliminé)
« Au niveau local, je suis très inquiet parce que c'est quand même des extrêmes en deuxième position. Notre société risque de connaître des troubles majeurs et ça on ne peut pas l'accepter bien entendu. 
La consigne de vote que je donnerai c'est de ne pas voter pour les extrêmes parce qu'on sait très bien que les extrêmes – et l'histoire est là pour nous le rappeler – se sont toujours concertés pour commettre l’irréparable. Je ne voudrais pas que ça se produise dans mon pays.
 »

Marie-Agnès Petit (LR), présidente du Conseil départemental de la Haute-Loire, et de l’exécutif départemental
« L’Exécutif départemental autour de sa présidente Marie-Agnès Petit reste préoccupé par le fort taux d’abstention qui, même s’il est moins élevé qu’ailleurs, montre une inquiétude réelle pour notre démocratie. En Haute-Loire, le travail de terrain et de proximité avec des candidats fortement ancrés dans leur circonscription est reconnu. Cela vient récompenser leur action sur le mandat précédent avec un réel engagement aussi bien sur le territoire qu’à l’Assemblée nationale, une fidélité aux valeurs qu’ils défendent et un respect des populations qu’ils représentent. L’exécutif départemental invite les électeurs à poursuivre cet élan en se mobilisant dimanche prochain et en réaffirmant leur confiance à Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier. »

À l’échelle du pays, les Marcheurs ne comptent que 21 000 voix d’avance sur l’Union de la gauche écologique : chacun à 25 % environ. Vient ensuite le Rassemblement national à plus de 18 %, Les républicains obtiennent 10 % des voix, et Reconquête 4 % (Eric Zemmour est éliminé dans le Var).

Le second tour aura lieu ce dimanche 19 juin 2022. En cas d'absence, vous pouvez déléguer votre vote. Les infos sont sur maprocuration.gouv.fr.

Nicolas Terme et Annabel Walker

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire