Le vélo électrique, parmi les transports du futur dans l'agglo du Puy?

jeu 14/12/2017 - 22:56 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Il vous fait pédaler, et vous aide quand ça grimpe. Le vélo électrique - public - va faire son apparition au Puy-en-Velay et à Craponne-sur-Arzon début 2018. Les élus de l'agglo l'ont décidé jeudi 14 décembre, lors de dernier conseil communautaire de l'année.

----Le premier d'une série de transports alternatifs
Cette mise en location de vélos électriques sera fortement subventionnée par le ministère de l'Écologie. Et ce sera à nouveau le cas pour d'autres projets "verts". L'agglo annonce "l'installation de bornes doubles de charge électrique, la création d'un service d'autopartage de véhicules électriques, et la création d'une liaison en covoiturage dynamique Craponne-Le Puy."-----Un test : pour l'heure, seuls douze engins seront proposés à la location. L'agglo attend le premier bilan avant de développer. Au Puy, les vélos seront proposés au public à la boutique Tudip du pole intermodal À Craponne, à la Maison de service au public. Les tarifs : 1€ la journée, 7€ la semaine et 30€ par mois. Et une caution fixée à 600€.

Pourquoi ce choix, plutôt que celui du système Vélib (avec des bornes libre-service), préféré par de nombreuses communes? Le maire de Saint-Christophe-sur-Dolaizon, Daniel Boyer, s'interroge. "Si le vélo permet à un usager d'aller au travail, il ne servira à rien entre son heure d'arrivée et son heure de départ. Ne peut-on pas le rendre utile pendant ce temps?" Impossible, selon Jean-Paul Bringer. Le chargé des transports à l'agglo assure que la location est la plus cohérente des solutions : "Partir sur du Vélib, c'était trop cher, et pas adapté à notre agglomération."
Et les pistes cyclables?
L'idée est inédite. La réaction de l'opposition également. "Je soutiens cette délibération, car quand on connait les problèmes de déplacement au Puy, il faut se poser les bonnes questions", a affirmé l'élu socialiste Laurent Johanny. Même si, pour le conseiller communautaire, il y a un hic. "Utiliser un vélo au Puy, c'est dangereux, voire très dangereux. La question qui se pose derrière, c'est celle des infrastructures. Quand on se retrouve sur une voie avec deux voitures des deux cotés du vélo, ça fait bizarre."

Derrière cette remarque, une interrogation : des pistes cyclables supplémentaires seront-elles aménagées pour permettre aux usagers des vélos électriques de rouler en sécurité? Jean-Paul Bringer l'assure : l'agglo y pense. Sans (beaucoup) plus de précisions. "Nous avons refléchi à des améliorations du réseau cyclable. Il faut réfléchir à la mobilité à chaque fois qu'il y a des travaux sur un secteur. On a aussi l'idée d'installer des zones mixtes, vélos et voitures", assure le vice-président. Un débat à venir, qui s'annonce lui aussi "électrique".
Clément L'hôte

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire