Le Rocher St-Michel en finale du "Monument Préféré des Français 2022"

Par Nicolas Defay ven 08/07/2022 - 12:00 , Mise à jour le 08/07/2022 à 12:00

Les résultats des votes du 1er tour pour « Le Monument Préféré des Français 2022 » ont été dévoilés à la fin de l'émission « Le Village préféré des Français 2022 », diffusée le mercredi 29 juin à 21h10 sur France 3.
Stéphane Bern a révélé les noms des 14 monuments encore en lice (un par région). Et pour la deuxième fois après 2014, le site du Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe accède à la finale.

Le site du Rocher Saint-Michel a franchi ce premier palier de sélection et fait donc partie de la grande finale nationale qui sera diffusée sur France 3 en septembre prochain. Il était confronté à deux autres sites d'AuRa à savoir Le moulin à papier Richard de Bas à Ambert (63) et La Villa La Casamaures à Saint-Martin-le-Vinoux en Isère (38).

Le Rocher et sa Chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe constituent le 2ème site de visite payant en Haute-Loire. Il accueille chaque année un peu plus de 70 000 touristes et pèlerins.

"Ensemble on va plus loin. Ensemble on est plus fort"

"Après une belle 4ème place en finale en 2014 devant le Mont-Saint-Michel, le rêve de gagner est permis cette année avec le soutien et les votes de nous tous", insistent les organisateurs composés notamment de la Présidente de Cap-Tourisme 43, Corinne Bringer, l'Adjointe à la mairie d'Aiguilhe, Josiane Varenne, et du Responsable du pôle exploitation et administrateur de site à Cap-Tourisme 43, Sébastien Falcon.

J.Varenne, M.Garreau, C. Bringer et S.Falcon, ensemble pour faire briller le Rocher.
J.Varenne, M.Garreau, C. Bringer et S.Falcon, ensemble pour faire briller le "Rocher". Photo par DR

"Ensemble on va plus loin. Ensemble on est plus fort". Telle est leur maxime pour rappeler aux amoureux de ce joyau à la fois préhistorique avec son piton volcanique et millénaire de part sa chapelle du XXème siècle l'importance des votes à son égard. Car pour hisser ces 82 mètres de pierre sur la première place du podium de l'émission, la participation des internautes doit être la plus massive possible. 

Pour voter, il faut simplement cliquer sur ce LIEN ou utiliser le téléphone au 3245. Cette phase de votes se déroule du jeudi 30 juin au vendredi 22 juillet minuit.

Les 23 et 24 juin derniers, l’équipe de production mandatée par France télévisions est venue tourner les images qui seront diffusées le 16 septembre (la veille des Journées Européennes du Patrimoine) dans l’émission « Le Monument préféré des Français 2022 ». À cette occasion, les 14 sites encore en lice seront mis en avant dans un focus de 8 minutes par monument.

Le Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe, entre mythes et réalités

À l'époque où les dragons régnaient encore en maître dans le ciel et la pénombre des cavernes, les habitants contaient à qui veut l'histoire de cette demoiselle à la fin tragique. Saint-Michel, Prince des archanges, sauva à deux reprises une jeune pucelle accusée d’inconduite. Jetée du haut du rocher, elle échappa à la mort par deux fois. Malheureusement, pensant infinie cette protection miraculeuse, l'audacieuse entreprit un troisième saut dans le vide. Un saut qu'il lui sera alors fatal.

Pour les esprits plus cartésiens, la science explique qu'il y a deux millions d’années, le bassin du Puy était un immense lac. Les éruptions volcaniques sous-lacustres ont façonné ce paysage. La lave a rencontré de grandes quantités d’eau en arrivant à la surface. De nombreuses explosions, peu violentes, ont fragmenté la lave pulvérisée qui est retombée aussitôt dans l’eau. Les débris se sont agglomérés en couches multiples et se sont soudés puis transformés en un matériau brun clair. Ainsi est né le tuf volcanique.

Des panneaux entiers de roche retombaient à chaque explosion dans la cheminée. Le Rocher est ainsi constitué de grandes dalles proches de la verticale qui témoignent du fragile entassement dans la cheminée profonde. Aujourd’hui, les géologues qualifient ce Rocher de neck, et de dyke l’ancienne fissure remplie de basalte.

L'ombre et la lumière, les contes et les faits, s'enroulent autour du géant de pierre.
L'ombre et la lumière, les contes et les faits, s'enroulent autour du géant de pierre. Photo par Nicolas Defay

L’origine de la construction de la Chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe

La Charte de fondation, retranscrite dans le Tome II de la Gallia Christiana (1720), permet de dater précisément la construction de la première chapelle dédiée à saint Michel sur le Rocher d’Aiguilhe. Ce texte indique que le doyen de l’église du Puy, Truannus, désirait élever une chapelle sur le rocher d’Aiguilhe qui alors ne pouvait être escaladé que par des hommes agiles.

Il sollicita donc l’autorisation de l’évêque Godesclac qui lui donna avec des encouragements. Après avoir aménagée une voie d’accès, une chapelle est construite au sommet du pic. Elle fut dédiée à l’archange Michel. L'évêque Godesclac (premier pèlerin en direction de Saint-Jacques de Compostelle) la consacra en l’an 961.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire