Le Puy : une galerie d'art à ciel ouvert, et ouverte à tous !

sam 06/04/2019 - 11:16 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

Les membres de l'association des commerçants de la place du Théron en ont remis une couche... de peinture. Souvenez-vous, à l'occasion des Fêtes de Noël, ils avaient peint les pavés de la rue Portail d'Avignon, avant de s'attaquer quelques jours plus tard à la façade d'une pizzeria qui n'existe plus avec un graffiti signé Véronique Ozarak, la graphiste de la rue Odo-de-Gissey. Le but de l'opération était alors d'égayer cette rue que les commerçants trouvent eux-mêmes sombre et triste, afin d'attirer les regards et les passants !
Les quatre saisons
Ce vendredi 5 avril 2019, nous avons retrouvé ces commerçants, pinceau à la main, encore. Cette fois-ci, en plus des pavés colorés, des coquelicots ont poussé le long de cette rue qui d'un côté coupe le boulevard Maréchal Fayolle, de l'autre la rue Chèvrerie et Chaussade. Des oiseaux et d'autres fleurs ont également pris place sur des barrières métalliques qui longent le trottoir. Des peintures réalisées par Annabelle Assezat (Lez'Arts Colorés), Dany Cless, Daccord, Laëtitia. D et le jeune Herman. Un bel hommage au printemps, les commerçants ont d'ailleurs l'intention de réitérer l'opération à chaque saison ; mais pas seulement. "Ce champ de coquelicots est aussi un clin d'oeil au mouvement "Nous voulons des coquelicots" (qui lutte pour l'interdiction des pesticides de synthèse, Ndlr), explique Annabelle Assezat, en même temps qu'elle dessine sur les pavés un joli coquelicot d'un rouge flamboyant. Nous amenons la nature dans la ville, ça donne de l'oxygène. Ce que nous faisons, c'est une galerie d'art à ciel ouvert et ouverte à tous."


(Dege et Gams ont pour projet de réaliser un parcours street art le long de la voie verte, entre Le Puy-en-Velay et Brives-Charensac. Photo DR/S.Ma)
Des graffitis dans la ville
Dege et Gams se sont joints à la fête. Ils ont réalisé un graffiti, toujours sur la façade de la pizzeria déjà ciblée au mois de décembre dernier. Derrière cette grenouille aux couleurs éclatantes, il faut y voir une planète noire qui se désagrège. Un art qu'ils qualifient d'abstrait sur un thème, selon eux, pourtant bien concret.
Stéphanie Marin 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire