Le Puy : les élèves bloquent leur lycée pour se faire entendre

lun 29/04/2019 - 11:16 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

Une cinquantaine de membres du Réseau lycéen Haute-Loire a installé des barrières de chantier à l’entrée de l’établissement et ce malgré les remontrances du proviseur du lycée, Philippe Trefelle. Robin Chalendard, président du Réseau lycéen Haute-Loire explique les raisons de ce blocage :

> Lire aussi : Le Puy : une procédure d'expulsion mouvementée et interrompue (16/04/2019)

Entre réforme du baccalauréat, urgence climatique (leurs prochaines actions #FridaysForFuture sont programmés les 10 et 24 mai) et refus des expulsions de demandeurs d’asile déboutés, le Réseau lycéen Haute-Loire s’est mobilisé sur plusieurs sujets ces derniers mois. Il proteste donc aussi contre la sécurisation du lycée avec l'installation récente d'une clôture tout autour du site (un site conçu comme un campus ouvert à l'origine) avant l'installation prochaine de caméras de vidéo-surveillance.
Les actions à venir
A l'issue d'une assemblée générale qui s'est tenue à 13 heures ce lundi, les membres du Réseau lycéen de la Haute-Loire ont décidé de ne pas reconduire le mouvement jugé "trop flou à cause du mélange des revendications", précise Robin Chalendard.

Ainsi, les actions seront divisées par revendication. Le 10 mai prochain, les lycéens participeront au mouvement #FridaysForFuture pour alerter les politiques et l'opinion publique sur l'urgence climatique. En ce qui concerne les expulsions, le Réseau lycéen 43 envisage de tourner un clip qu'il espère pouvoir diffuser dans les classes.
La réforme du baccalauréat fera quant à elle l'objet d'une action commune avec les professeurs dans le cadre de la Coordination de lutte. Reste à définir la date. 
S.Ma. et A.W.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire