Le Puy foot jusqu'au bout du suspense

Par M.Sa dim 29/05/2022 - 06:00 , Mise à jour le 29/05/2022 à 06:00

Le Puy Foot43 et Bergerac étaient en lutte pour la montée, avec l’avantage d’un point pour les Ponots. Il y a eu du suspense jusqu’au bout avec plusieurs retournements de situation, mais ce sont les vellaves qui iront en national, après l'avoir quitté de façon contestée il y a deux ans.

Un début de match pas totalement maîtrisé

Lors des 20 premières minutes il n’y a pas eu de réelles occasions des deux côtés. Le match a été maîtrisé par les ponots avec toujours un manque de précision sur la dernière passe. Il y a eu à chaque fois un pied ou une tête de la défense de Colomiers pour retarder l'ouverture du score par les ciel et blanc. « C’est un match piège, on a su l’éviter en prenant moins de risques et on s’est laissé un peu endormir », commente l'entraîneur altiligérien Roland Vieira.

Un but avant la pause

Après plusieurs tentatives sans action dangereuse, les hommes de Vieira ont monté d’un cran en intensité sur les 5 dernière minutes. La dernière séquence après plusieurs tentatives va finir par être payante, sur une frappe de Maxence Fournel repoussée dans un premier temps par le gardien. Loïc Baal, en renard des surfaces, ouvre la marque (45ème). Score à la pause : 1-0.
Pendant ce temps Bergerac, 2ème au classement, semble perdre 1-0 contre la réserve de Montpellier.

Égalisation de Colomiers, Le Puy reste leader mais se fait peur

La tension était palpable sur les 3000 spectateurs présents au stade Massot. Bergerac égalise dès le retour dès vestiaires. Le duel à distance est lancé. Un petit relâchement du côté du Puy foot à permis, un quart d’heure après la pause, aux joueurs de Colomiers de revenir au score sur un corner (65'). « Au moment où on prend le but on s’est dit qu’il faut qu’on gagne si on veut monter, je crois que le résultat du match de Bergerac a fuité et ça nous a un peu plus boosté », confie Baptiste Guyot défenseur central.

Un ascenseur émotionnel à la fin du match

La conclusion de la rencontre était irrespirable pour le public ponot car Bergerac menait au score à la 88ème minute. Le Puy reste virtuellement en N2 et peut oublier ses envies de monter en National. Mais les changements effectués par le coach Vieira vont être payants.
Rentré en deuxième mi-temps, Amadou Coulibaly, sur un centre mal négocié par le gardien, reprend le ballon qui sera stoppé de la main sur la ligne par un défenseur. Pénalty ! En réussite cette saison sur les penalties, Mamadou Ndiaye prend le ballon, transforme son coup de pied et envoie officiellement le Puy en National (90'+2).
Les 3000 spectateurs poussent un grand ouf de soulagement et exultent de joie.

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire