Le Puy : Fabrice Eboué ou danse irlandaise, à vous de choisir

mer 10/12/2014 - 14:40 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Le théâtre municipal du Puy-en-Velay se remplit mais il reste quelques places ce mercredi. Fabrice Eboué fera face à une salle bien garnie ce vendredi 12 décembre 2014. Celui qui manie comme personne l'art de la phrase assassine est, sans nul doute, un des leaders de la nouvelle scène française. Repéré en 2006 au théâtre des Blancs Manteaux, le comique de 35 ans s’est immédiatement imposé comme un des fers de lance de la troupe créée par Jamel Debbouze. Sa venue au théâtre municipal du Puy s'inscrit dans la lignée des grands humoristes qui jouent sur la scène ponote depuis quelques saisons (Patrick Timsit en novembre dernier, Vincent Moscato en novembre 2013, Jonathan Lambert en octobre 2013, Elie Semoun en novembre 2011, Michèle Laroque en janvier 2011...). Son sens de la répartie et son insolence lui ont valu d’être remarqué par Marc-Olivier Fogiel et Laurent Ruquier qui l’ont respectivement engagé comme «sniper » dans leurs émissions « T’empêche tout le monde de dormir » (M6) et «On va s’gêner ! » (Europe 1).

Spécialiste du Stand-up
C’est sur son terrain, la scène, que l'humoriste vous donne rendez-vous avec son One man show « Fabrice Eboué, Levez-vous ! », qui répond à son précédent spectacle « Faites entrer Fabrice Eboué ». L’artiste se met au banc des accusés pour faire indirectement le procès de notre société. Sa spécialité, c’est l’humour grinçant. Il réussit à faire mouche avec une économie d’effets impressionnante. À travers un spectacle qui n’est pas sans rappeler la verve d’illustres prédécesseurs, Fabrice Eboué rit de tout et n’épargne personne : les blancs, les noirs, les jaunes, les juifs, les musulmans, les catholiques, les homosexuels, les tueurs en série, les dépressifs, les Français, les étrangers, et surtout lui même ! Une ligne qui en rappelle une autre, celle de Patrick Timsit, venu « carnarder » tous azimuts sur ces mêmes planches il y a un mois.

Des pointures internationales de la danse celtique
L'autre spectacle d'envergure de ce week-end au Puy, c'est Avalon Celtic dances. Certains Altiligériens se souviendront de leur passage au festival celte en Gévaudan en 2013. La troupe de danse et musique irlandaises revient en Haute-Loire ce dimanche 14 décembre, à 16 heures, au Centre Cultuel André Reynaud de Vals près Le Puy. Avalon celtic dances est un show original et varié qui propose un voyage dans la tradition irlandaise la plus authentique, au travers de chorégraphies d'une énergie débordante.

Une mise en scène moderne
Vu par plus de 300 000 spectateurs à ce jour, Avalon possède les meilleures références en matière de festivals celtiques. L'équipe est composée des meilleurs virtuoses de la danse et de la musique irlandaises, offrant au public le standard le plus élevé en la matière. Sur scène, les artistes réalisent une prestation sans filet qui emporte le public dès les premiers instants du spectacle. La mise en scène innovante puise dans le registre de la comédie musicale, aussi bien pour offrir des tableaux évoquant l’ambiance incomparable des pubs irlandais, des brumes du Donegal, des lacs du Connemara ou des montagnes du Kerry, que pour présenter des défis pleins d’humour entre danseurs et musiciens. "Un spectacle à voir en famille pour une référence de la musique celtique, à quelques jours de Noël", précise Romain Sagnard le responsable des affaires culturelles et du développement à Vals.

  • Infos pratiques

Fabrice Eboué, levez-vous !
Gilbert Coullier Productions
Vendredi 12 décembre 2014 à 20h30
Réservations à l’accueil du théâtre municipal du Puy-en-Velay 04 71 09 03 45 ou sur www.theatre.lepuyenvelay.fr

> Voir toute la programmation de la saison du théâtre du Puy

Avalon celtic dances
Placement libre
Dimanche 14 décembre 2014 à 16 heures au Centre Culturel André Reynaud de Vals-près-Le Puy Infos et billetterie 04 71 04 07 28 www.valspreslepuy.fr

> Voir toute la programmation de la saison culturelle de Vals

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire