Le projet d'une entrée de la ville par le chemin du Fieu contesté par les écologistes

Par AP dim 18/04/2021 - 16:00 , Mise à jour le 18/04/2021 à 16:00

L'aménagement d'une voie d'accès sud à l'agglomération Ponote, à partir du contournement du Puy-en-Velay inquiète les Verts à la présidence de la région AuRa.

"Ce que l'on affirme aujourd'hui, c'est que les écologistes à la présidence de la région AuRa s'engagent à sauver les terres agricoles de l'artificialisation." : des mots lancés par Renaud Dumas, chef de liste écologiste de la Haute-Loire, qui cernent rapidement la problématique.

L'artificialisation ici, elle concerne la réalisation d'une entrée sud de la ville par le chemin du Fieu. Contesté par les écologistes de la Région, le projet demanderait de créer une route à travers un milieu naturel et un terrain particulièrement argileux pour rejoindre rapidement le centre-ville.

Pour Renaud Dumas, cette contestation signifie "un gros enjeu qui dit à la fois de mettre ces terres agricoles au service de nos assiettes, mais aussi au service du bien être de tous, car en ces temps de crise sanitaire, ce sont ces lieux de nature proches des gros pôles urbains qui sont les plus fréquentés."

Les conséquences de ce projet

Dans cette optique d'artificialisation par le projet voté à la communauté d'agglomération il y a deux ans, le 14 février 2019, les conséquences pourraient être "désastreuses" pour plusieurs raisons :

  • Davantage de véhicules vers le centre-ville

    Le risque d'engorgement de la circulation à l'arrivée du chemin du Fieu, couplé à l'augmentation de la pollution de l'air, hausserait le trafic routier. Et ferait de l'ombre aux modes de transports alternatifs plus sains qui se mettent en place progressivement : navettes gratuites, vélos, etc.
     

  • Le paysage et le bien-vivre touchés
    Le franchissement de la cassure entre le plateau volcanique de Taulhac et le chemin du Fieu est soumis au risque de dégradation du paysage, entre circulation trop fréquente et terrain instable. "Le projet est donc d'aller amputer le plateau, qui est un vrai lieu de promenades, la dernière zone naturelle et agricole du Puy pour rejoindre un endroit de manière complètement illogique", justifie Renaud Dumas.
     
  • Un coût "sous-évalué"
    L'estimation prévue était de l'ordre de 8M€, un chiffre qui semble "trop bas" pour Renaud Dumas. Celui-ci demanderait "au moins 12M€ pour être plus dans le vrai".

Une alternative pour améliorer l'itinéraire :  la ZA de Taulhac

La zone d'activités de Taulhac, par son itinéraire, est une alternative cohérente pour Renaud Dumas, lequel remarque une voirie déjà présente, a contrario de celui par le chemin du Fieu qu'il faudrait entièrement créer.

"La voirie est parfaite depuis l'échangeur de la déviation jusqu'au Salliens. Aucun travaux n'est à envisager", précise-t-il via un communiqué.

La phgto aerienne du plateau d'ours Photo par Capture d'écran communiqué

Axel Poulain

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

10 commentaires

ra

mer 21/04/2021 - 11:31

que d'incohérences de la part de ces "écologistes"... Avec une méconnaissance de ce secteur. Le quartier des hauts de taulhac subit la double peine depuis la mise en service de ce contournement, avec une augmentation du trafic pour accéder à la ZA, la seule déserte depuis le PUY en VELAY et les nuisances dues aux contournement. Parlons en des terres agricoles dans ce secteur...

bo

mar 20/04/2021 - 17:07

Je partage tout à fait l'avis de vi du 19/04/2021 à 15:34. Nous sommes près du contournement du Puy et les travaux nous ont perdu une source d'eau comme il y en a souvent au milieu des terrains argileux. Depuis notre mur de soutènement bouge. C'est l'humidité qui tient de tels sols. Bien que nous ayons fait constater officiellement les dégâts, c'est le pot de terre contre le pot de fer et quand le mur tombera, nous devrons payer sa reconstruction sans parler de l'eau potable perdue!
Tous les recommandés aux services du maître d'œuvre des travaux sont restés lettre morte. Heureusement qu'il y a les écolos pour tirer les sonnettes d'alarme! Il n'y a pas que l'argent dans la vie, il y a aussi la nature mais tout le monde ne la voit pas ! pourtant les coffres forts n'ont jamais suivi les corbillards ! Les écolos ne sont pas contre tout par contre beaucoup de gens sont systématiquement contre les écolos ! Cela donne l'impression que ce sont des gens qui n'ont pas la faculté de réfléchir, les pauvres !!! C'est quand même surprenant que la qualité de notre eau au robinet au Puy soit bien pire que celle de Paris, de Lyon, de Marseille !

vi

lun 19/04/2021 - 15:34

Habitant au dessus du chemin du fieu si la déviation passe par le chemin du fieu nos maisons qui ont été construites sur de l'argile ne tiendront pas le choc. La mairie est pourtant bien informée. Beaucoup d'entre nous ont eu des Pbs d 'affaissements, fissures ,maison démolie ect. Certains propriétaires ont été dédommagés par leurs assureurs et sont parties vivre ailleurs. Il y a des galeries argileuses au-dessous de nos maisons.

du

dim 18/04/2021 - 22:11

Ce projet de voie d'accès par la chemin du Fieu est absurde et dangereux. Non seulement il n'améliorerait rien à la circulation automobile ( et pourquoi faudrait-il encore l'améliorer ?) mais il détruirait une part très importante de l'espace naturel de la Ville du Puy déjà très dégradé. Il y a désormais mieux à faire avec l'argent public que de le dilapider bêtement dans des aménagements d'un autre temps, celui du tout automobile qui a détruit nos ressources environnementales essentielles. N'en déplaise aux frustré(e)s qui ne trouvent que dans leur voiture des raisons de penser qu'ils.elles. sont des gens importants, la qualité de l'air et la biodiversité sont plus importantes que ces quelques minutes de temps "gagné" dont ils.elles. ne savent de toute façon pas quoi faire.

aj

dim 18/04/2021 - 21:57

Contre la déviation du Puy, contre le champ solaire de St Christophe, contre la déviation du Pertuis, contre le raccordement du chemin du Fieu.... Est que vous avez des propositions constructibles ?

fr

dim 18/04/2021 - 20:27

heureusement, quoiqu'en disent certains, que les écolos, ou des associations, se mobilisent contre des projets mal ficelés. Une arrivée dans le secteur de Roche Arnaud, pour déboucher en haut de l'avenue Foch souvent bien chargée, ça ne me semble pas très cohérent. La sortie zone de Taulhac est un peu loin, il aurait fallu en faire une seule en haut de Foch, qui déserve à la fois Taulhac et ce côté du Puy

li

dim 18/04/2021 - 20:24

Sérieusement, vous n'avez que ça a faire avec l'argent des contribuables? (ils diront, "oui, mais la région finance une grande partie", cela reste de l'argent public qui ne tombe pas du ciel! Et qui devra entretenir tout ça par la suite? la ville!)
Tout cela pour gagner 2 minutes en voitures...
A mon avis, si le projet abouti, les terres agricoles appartenant a la ville, vont, par un coup de baguette magique se transformer en terrains constructibles, ou l'on verra de beaux lotissement se construire. A 100€ le mètre carré, je vous laisse imaginer le pactole.
Mais a l'heure ou l'on parle de transition écologique et de prendre soin de notre planète, quel est le sens d'un tel projet dans une petite ville comme le Puy qui est déjà très bien desservie? gagner 2 minutes en voitures?...

mi

dim 18/04/2021 - 19:33

J'en viens à croire que les écolos sont contre le progrès comme au temps de l'inquisition au moyen âge Bref ils sont en train de se suicider à force de TOUS rejeter !

he

dim 18/04/2021 - 18:06

ces écolos qui cherchent à faire parler d'eux pour tenter d'exister ont-ils rencontré les riverains qui ont proposé cet itinéraire aux élus ? Sûrement pas, ils sont contre ce qui est pour et pour ce qui est contre. Qu'ont-ils fait comme proposition alternative au contournement ? RIEN.

se

dim 18/04/2021 - 17:44

L : De principe les écolos contestent tout afin de faire parler d'eux, cela sans même voir le pour et le contre des projets. C'est ainsi sur tout les chantiers voir déviation du Pertuis en autre et ailleurs. Alors il faut faire sans eux.