Le Ponot Jérémy Perbet sur le départ

mar 27/06/2017 - 13:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Le Sporting de Charleroi ne s'est pas caché, dès le début de l'été : faire revenir l'attaquant altiligérien parmi les Carolos est la priorité du mercato. Une aubaine alors que son entraîneur ne compte plus sur lui et l'a reversé dans le groupe B.

Surprenant de vouloir se séparer de 'Perbut'
En effet, de façon assez surprenante et malgré une saison de bonne facture avec notamment deux buts face au gardien de l'équipe de France Hugo Lloris et une qualification obtenue sur la pelouse de Wembley en février dernier, la Gantoise souhaite se séparer de Jérémy Perbet, acheté environ un million d'euros l'an dernier.
D'autant plus surprenant que la première division belge connait bien "Perbut", de son petit surnom, car il a été désigné meilleur buteur la saison passée, remportant le Taureau d'Or sous les couleurs du Sporting Charleroi

Une indemnité de transfert avoisinant le million d'euros
Le problème, c'est que les Buffalos espèrent revendre l'attaquant de 32 ans au même prix qu'ils l'avaient acheté, soit environ un million d'euros. Sauf que Charleroi n'a pas les reins assez solides pour s'aligner.
Reste alors trois options : soit un autre club se manifeste au prix demandé, soit la gantoise accepte de baisser l'indemnité de transfert demandé avant la fin de l'été, soit, scenario catastrophe, le Ponot d'origine se retrouve coincé sur le banc de la Gantoise. Souhaitons à jérémy Perbet que le dossier se décante rapidement.

Que de chemin parcouru, de Chadrac à Wembley !
Jérémy Perbet a joué à Chadrac, Polignac et au Puy-en-Velay dans sa jeunesse. Sa carrière l'a ensuite emmené jusqu'au plat pays, sans oublier un détour à Villareal puis en Turquie, avant de revenir en Belgique, un pays qui a su reconnaître son talent. En effet, la première division belge connait bien "Perbut", de son petit surnom, car il a été désigné meilleur buteur la saison passée, remportant le Taureau d'Or sous les couleurs du Sporting Charleroi alors que Gent terminait troisième du championnat. 
En rejoignant les Buffalos, Jérémy Perbet s'était enfin ouvert les portes de l'Europa League, à 31 ans, ce qui lui a permis de disputer sa première campagne européenne (plusieurs fois il a qualifié ses clubs pour ces compétitions mais à chaque fois il a été transféré avant d'y évoluer, que ce soit à Villareal ou en Turquie), avec en point d'orgue de sa carrière, deux buts face au gardien de l'équipe de France Hugo Lloris et une qualification obtenue sur la pelouse de Wembley en février dernier.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire