Le COP Rugby se paie Givors et une petite frayeur

dim 19/11/2017 - 19:35 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:49

Une fin de match festive et plutôt riche en émotion, avec le départ du club de Lucas Pinna, le numéro 10. Un moment réussi, car la victoire (24-17) est au rendez-vous.
Mais cela aurait pu ne pas être le cas, car les Ponots ont eu un peu peur, en fin de rencontre, les Rhodaniens les acculant en défense. Ces derniers ont tout fait pour au moins égaliser, sans succès.

Gros boulot des avants
Car si les Ponots ont parfois cette tendance à se compliquer la vie, ils n’en sont pas moins valeureux et prompts à se mobiliser.
Leur entame de match a en tout cas donné le ton, mettant d’entrée les avants à contribution pour fixer l’adversaire haut, jaillir et marquer (7-0, 5e). Ils poussent l’adversaire à la faute, prennent les points sur pénalité.
Un deuxième essai arrive ensuite grâce à un énième gros boulot des avants (17-3, 30e). Seulement, le relâchement qui suit, offre aux visiteurs la possibilité de se relancer un peu avant la pause (17-10, 35e).

Les Ponots et leurs travers
Au retour des vestiaires, les Ponots reprennent leur travail de sape, tenant souvent leurs adversaires à distance ; ils leur remettent un coup au moral, encore grâce leur son pack, et marquent un nouvel essai (24-10, 52e).
Mais ce sera un peu tout côté vellave, dans cette partie, car les Ponots finiront le match en faisant montre de leurs travers, tant dans l’indiscipline vis-à-vis des arbitres (deux cartons jaunes coup sur coup) que dans les atermoiements défensifs. Givors parvient à marquer avec une facilité déconcertante (24-17, 35e).
Néanmoins, les hommes de Jean-Stéphane Bignat parviennent à tenir le score jusqu’au terme de ce rendez-vous et remportent une victoire précieuse face à un candidat aux phases finales.

Le mot du coach Jean-Sébastien Bignat
« C’est un bon dimanche pour nous parce qu’il y a la victoire. Après, sur le plan émotionnel, c’était important, parce que Lucas nous quitte car il a des problèmes familiaux à régler en Argentine, on sait pas si on va le revoir d’ici la fin de l’année. Donc ça nous tenait à coeur. Givors est une équipe qui a commencé la saison avec 18 blessés, donc elle n’est pas au classement auquel elle devrait être aujourd’hui et on le voit bien sur le terrain. Félicitations aux joueurs.»

Après cette 8ème journée de Fédérale 3, le Cop rugby est 6ème de sa poule avec 22 points.

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire