Le cœur du Puy devenu bazar pour la Foire de la Toussaint

sam 02/11/2019 - 15:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:59

Le textile en première ligne
Parmi les quelques centaines de commerçants installés dans la ville basse du Puy, les stands de vêtements, literie, linge de maison, sacs et chaussures ont la part belle. Saison oblige, les manteaux, bonnets et autres doudounes se multiplient, parfois à des prix très attractifs, tandis que sur d'autres étals les tarifs ne semblent pas tant différer de ceux que l'on trouve en magasin. Pour comparer et trouver la bonne affaire, il faut être prêt à y passer un peu de temps. "Moi je sais en général ce que je cherche donc je repère plusieurs options et j'essaie de sélectionner le meilleur rapport qualité prix", explique Gaëlle, ponote de 56 ans. "J'ai pris l'habitude de compléter ma garde-robe ici tous les ans en gros, j'y trouve ce qui manque en friperie le reste de l'année, pour mes enfants aussi, ils sont quatre tout de même, alors ça fait vite un budget". Les accessoires de mode, produits de maison et la quincaillerie sont également assez présents : vaisselle, ceintures, coutellerie, bijoux, produits d'hygiène et cosmétiques, parfums...
Quelques producteurs locaux
Quelques artisans et producteurs du bassin du Velay, de la Haute-Loire ou de l'Auvergne plus généralement sont également présents, proposant notamment fromages, charcuteries, miel, savons, produits maraîchers... Noix, châtaignes chaudes, courges et potimarons sont de saison. Quelques-uns proposent des produits issus de l'agriculture biologique ou de pratiques éco-responsables.
Enfin, aux croustillons et churros de la Vogue toujours en place, s'ajoutent quelques stands de douceurs, nougats, bonbons, chocolats de marque approchant leur date limite de consommation... 
Démonstrations, dégustations et boniments
Sur quelques étals, on peut goûter une tranche de saucisson ou un petit cube de fromage, ou encore tester une châtaigne bien grillée. D'autres proposent des produits ménagers plus ou moins innovants : une poëlle au revêtement en pouzzolane dont il est fait démonstration, des ustensiles de découpe des légumes, un nouveau modèle de serpillère... Attention cependant, certains bonimenteurs parfois habiles auraient tôt fait de faire passer des prix classiques pour de bonnes affaires et des contrefaçons plus ou moins évidentes pour des produits de marque à prix dérisoires. Néanmoins, flâner entre les étals sous une météo clémente pour la saison peut occuper agréablement ce week-end de trois jours : "je viens tous les ans en famille" explique Isabelle, 48 ans, de Vals-près-le-Puy, "mais je n'achète presque rien, c'est plus une promenade". Elle ajoute tout de même en riant, un gros sac à la main : "enfin là, j'ai eu un ou deux coups de coeur, quand même".
C.C.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire