Le cas du Z noir tagué sur des affiches électorales

Par Nicolas Defay jeu 17/03/2022 - 06:00 , Mise à jour le 17/03/2022 à 06:00

Depuis le début de la bataille pour l’élection présidentielle 2022, un grand Z noir peinturlure systématiquement le portait de Jean-Luc Mélenchon et plus récemment celui de Fabien Roussel. Un partisan local d’Eric Zemmour nous explique les raisons de l’opération.

« Un cavalier qui surgit hors de la nuit, Cours vers l'aventure au galop, Son nom, il le signe à la pointe de l'épée, D'un Z qui veut dire Zorro ». Ça, c’était avant, en 1960, durant les folles péripéties de Diego de la Vega. De nos jours, le même Z taillade non pas le ventre du sergent Garcia mais plutôt les affiches de deux candidats à l’élection présidentielle 2022. Les portraits de Jean-Luc Mélenchon et de Fabien Roussel apparaissent rarement vierges d’inscriptions, leurs traits du visage scarifiés par ce fameux Z peint à la bombe.

« Ce Z est appliqué en signe de représailles »

Dans nombre de communes, au Puy-en-Velay, Vals-près-le-Puy, Taulhac, Brives-Charensac, Saint-Julien-Chapteuil ou encore Sanssac-l’Eglise pour ne citer qu’elles, les mêmes marques dégradent les affiches de la France Insoumise et du PCF. « Ce Z est appliqué en signe de représailles contre les actions des mélenchonistes !, partage Sébastien Béraud, partisan local du candidat Eric Zemmour. Les affiches de Reconquête ont à peine le temps d’être exposées qu’elles sont recouvertes de celles de la France Insoumise ! »

Du côté de Malescot à Saint-Germain-Laprade, même constat. Photo par DR

« C’est une guerre politique entre les membres de la France Insoumise et ceux de Reconquête. Il faut savoir que seuls ces deux partis font l’effort de mettre autant d’affiches partout pour communiquer sur leur candidat ». Sébastien Béraud

Il ajoute encore : « Les affiches coûtent chères ! Et on en a marre qu’elles n’aient qu’une heure d’espérance de vie. Alors plutôt que de recouvrir les portraits de Mélenchon avec nos propres affiches, des tags sont faits. Un tag, ça ne se déchire pas. Nous trouvons cette méthode plus adaptée et moins violente que les sbires de la France Insoumise. Eux, ils les arrachent et les laissent par terre. C’est dégueulasse ! »

« Ces actions montrent qu'il est difficile d'avoir un débat avec l'extrême droite »

Jullian Carrié, de l’Union Populaire Haute-Loire, réagit aux agissements des partisans de Reconquête. « Ces actions démontrent que ces militants n'assument pas leurs convictions. Il est plus facile de taguer rapidement au milieu de la nuit que de prendre 3 minutes pour coller une affiche de leur candidat. La démocratie et la République, c'est le débat d'idée. Ces actions montrent qu'il est difficile d'avoir un débat avec l'extrême droite ».

À Guitard, Jean-Luc Mélenchon est affublé de la moustache et de la mèche d'Hitler.
À Guitard, Jean-Luc Mélenchon est affublé de la moustache et de la mèche d'Hitler. Photo par Annabel Walker

Michel Chaumet, du PCF 43 (Parti Communiste Français), continue dans le même sens. « Outre les dégradations, ils dessinent des croix gammées et la moustache d’Hitler sur le portrait de Fabien Roussel. C’est dire le bas niveau de culture qu’ils ont pour faire cette comparaison ».

Fabien Roussel a eu droit à son Z à Vals-près-le-Puy. Photo par Annabel Walker

« Notre détermination à porter Jean-Luc Mélenchon au second tour est totale et nous sommes très bien organisés localement pour faire face à ces tags incessants ». Jullian Carrié

« Les actions des pro-Zemmour sont vaines »

L’insoumis Jullian Carrié souligne que, malgré l’énergie déployée par les soutiens d’Eric Zemmour à zébrer à tout va, les effets en sont finalement minimes. « L’Union populaire est la première force militante du département avec la constitution d'un comité de plusieurs centaines de signataires et une section jeune. Malgré le fait que les dates, lieux et horaires de notre meeting du 9 mars avec Mathilde Panot avaient été tagués, nous avons fait salle pleine. Ce qui n'est pas le cas du meeting de Reconquête la semaine d'avant ». Il termine alors : « Les actions des pro-Zemmour sont donc vaines ».

« Il ne faut pas croire que les affiches ont peu d'importance dans la communication. Au contraire, même. Les affiches restent un moyen de visibilité incontournable pour les candidats ». Michèle Chaumet

« Nous craignons qu’ils s’en prennent à notre local au Puy-en-Velay »

Quant à Michèle Chaumet, elle se désole de cette montée en cascade qui, selon elle, ne s’arrête pas qu’à la dégradation d’affiches. « Juridiquement, leurs tags n’ont rien de répréhensibles car effectués sur la place publique. Mais ils commencent à présent à s’attaquer aux biens privés comme notre propre boite aux lettres. »

La communiste confie aussi : « Les locaux du PCF à Rennes ont été souillés et nous craignons qu’ils s’en prennent au nôtre au Puy-en-Velay. Une partisane a même été molestée récemment dans la ville d’Angers par des militants de Reconquête. » Elle conclut : « À différents degrés, ces actions sont déplorables et appliquées à l’échelle du pays. Cela démontre bien l’axe radical de campagne d’Eric Zemmour et de la politique qu’il souhaite mettre en œuvre ».

À proximité de la poste du Puy-en-Velay. Photo par DR

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

8 commentaires

re

jeu 17/03/2022 - 15:09

Un zeste de citron....tellement pressé,qu'ils n'ont plus rien dans le Ziboulot

pas douce France,mais plutôt pauvre France

el

jeu 17/03/2022 - 13:39

vive la démocratie, le respect mutuel, 

il est certain que les Zémouristes sont des modèles...

ga

jeu 17/03/2022 - 12:19

Le petit malin du Puy n'est pas très original, toutes les affiches de ma ville sont aussi barbouillées de Z. Cela pose les questions de l'utilité de l'affiche électorale : ce papier qui nous pollue la vue est inutile et désuet. Le taggueur est aussi stupide que les émetteurs des affiches. A ce propos, avez-vous vu celles de Jadot qui montrent les mots "Yannick Jadot" écrits 10 fois dans différents tons de vert ? J'en ai ri ... 

Je

jeu 17/03/2022 - 11:54

Moi qui pensais que les paysans  n’avaient pas une minute à eux .. apparemment celui dont il est question dans l’article n’a rien d’autre à faire … pitoyable !

se

jeu 17/03/2022 - 09:31

L : Colleurs d'affiches irrespectueux merci de coller vos affiches sur les panneaux dédiés. Je ne pense pas que ce soit quelques affiches de plus d'un candidat qui changera l'intention de chacun pour voter...et pour ce Z des simples d'esprit qui en sont à l'initiative.

aj

jeu 17/03/2022 - 09:12

Ce serait bien si les militants de tous bords respectaient les espaces dédiés pour coller leurs affiches, plutôt que les coller n'importe où (panneaux, piles de ponts...)

li

jeu 17/03/2022 - 09:09

Ces agissements témoignent pleinement de l'état d'esprit des partisans de Zemmour : ils sont radicalisés et irrespectueux. Cela en dit long sur la vision de notre république par leur candidat : souiller la liberté d'expression, mépriser les lois et refuser toute opposition. Zemmour est candidat pour fouler du pied tout ce qui fait la richesse de la France : les droits, la liberté des citoyens, la démocratie. Surtout, il dénigre par son racisme l'ensemble des immigrés qui sont venus travailler en France qui sans eux, n'aurait jamais été une puissance industrielle depuis le 19 è siècle par manque de main d'oeuvre. Il est prêt aussi à rejeter des clandestins ou des réfugiés quitte à les laisser mourir. La France est une terre d'asile, Zemmour. Votre nom le prouve. 

pi

jeu 17/03/2022 - 07:49

Visiblement le carburant ne coûte pas cher pour les qques partisans du Z qui parcourent nos campagnes il est vrai que le gas oil est toujours détaxé pour certains privilégiés bénéficiaires des subventions de l'europe