Congrès Eric Zemmour : "L'immigration doit être totalement stoppée"

Par Nicolas Defay jeu 24/02/2022 - 23:00 , Mise à jour le 24/02/2022 à 23:00

Ce jeudi 24 février, plusieurs capitaines du vaisseau Zemmour ont discouru devant environ 250 personnes dans la salle culturelle de Vals-près-le-Puy. Face à un public acquis à la cause, les différents orateurs ont fait de l'immigration l'ennemi public numéro un de la France.

Ils attendaient 500 participants, il y en a eu la moitié. "Ils", ce sont Benjamin Cauchy, Jérémy Prévost, Sébastien Béraud, Sébastien Pilard, Stanislas Rigaud ou encore Louis Dominique Roland-Gosselin. Tous défendent et portent la parole de leur mentor qu'est Eric Zemmour, candidat à l'élection présidentielle 2022 sous la bannière du mouvement Reconquête.

Au centre, Benjamin Cauchy et Sébastien Pilard du mouvement Reconquête.
Au centre, Benjamin Cauchy et Sébastien Pilard. Photo par Nicolas Defay

Dans le centre culturel de Vals, les drapeaux se lèvent généreusement, tout autant que l'engouement à l'écoute des discours. Si de nombreux sièges sont vides, l'espace n'en reste pas moins empli des cris des supporters, un auditoire plutôt jeune au milieu de quelques chevelures blanches.

"Pour voir la délinquance diminuer, il faut moins d'immigration et moins d'étrangers. C'est mathématique". Sébastien Pilard

Dehors, comme pour trancher avec l'ambiance festive du palais des congrès, une cinquantaine d'Antifa, des membres du Rafahl 43 et des électrons libres, sont regroupés à quelques mètres pour s'offusquer de cette candidature qu'ils jugent xénophobes et contraires aux lois de la République française. Devant un lourd cordon de sécurité barrant l'entrée de la salle, ils échangent alors deux ou trois mots d'oiseaux avec quelques partisans d'Eric Zemmour pour finalement s'éparpiller sans heurt.

"Nous avons beaucoup d'affinité avec Laurent Wauquiez. Et je pense qu'il n'y pas l'ombre d'une feuille de papier à cigarette entre Reconquête et ses positions politiques. Dans les semaines à venir, nous allons croiser Laurent Wauquiez sur le chemin de la victoire. Mais aujourd'hui, il a un choix à faire. Il faut simplement qu'il fasse le bon". Benjamin Cauchy

Le Réseau Anti Fasciste de Haute-Loire présent pour partager leurs idées.
Le Réseau Anti Fasciste de Haute-Loire présent pour partager leurs idées. Photo par Nicolas Defay

Aurélien de Rafahl 43

"Nous pensons que c'est important de se mobiliser, de montrer que ces discours dangereux, saturés de xénophobie, de racisme et d'idées haineuses ne peuvent se dérouler sans qu'il y ait une opposition au moins symbolique. Nous voulons sensibiliser les gens sur la gravité de la situation. Le racisme qui est un délit est en passe de devenir normal. La haine de l'autre n'a pas de place en France. Pour nos copains noirs, basanés ou autres, le climat n'est assurément pas serein ! Ce que l'on refuse c'est la banalisation de la haine qui est en train de s'installer dans le pays de la Liberté"

"Nous imposerons la fin du regroupement familial des étrangers"

"L'immigration doit être totalement stoppée !, martèle Sébastien Pilard, cofondateur de Sens Commun (mouvement de droite conservatrice créé en 2013 à la suite des manifestations contre la loi Taubira ouvrant le mariage aux couples homosexuels). Car c'est ça le problème principal de la France, les étrangers. Eric Zemmour est un homme bon au discours clair. C'est le seul qui saura porter un projet de civilisation cohérent avec les problèmes que les français subissent au quotidien. Il veut transmettre cette France à nos enfants que nos grands-parents nous ont transmis".

Sans attendre la fin des acclamations et des applaudissements, il continue : "Nous, contrairement à Valérie Pécresse qui godille timidement entre deux extrémités, nous savons faire face. Nous, nous avons un programme fort et précis. C'est pour cela que nous imposerons la fin du regroupement familial des étrangers, la fin de l'AME (Aide Médicale d'État) et le renvoi automatique dans leur pays des étrangers qui ne travaillent pas !"

Le Conseil constitutionnel indique qu'Eric Zemmour a obtenu 415 parrainages en date du 24 février 2022, au coude à coude à Marine Le Pen (414 parrainages). Les maires altiligériens de Lafarre, de Connangles et de St-Julien-des-Chazes ont apporté leur parrainage au candidat de Reconquête.

Les discours de Reconquête d'Eric Zemmour se sont déroulés dans le centre culturel de Vals/Le Puy.
Les discours se sont déroulés dans le centre culturel de Vals/Le Puy. Photo par Nicolas Defay

Au programme, déloger les étrangers des logements HLM

"Tout le monde nous regarde, partage encore Sébastien Pilard. Nous avons une armée de conquérants qui s'amplifie chaque jour pour sauver la France. Car vous êtes là, les amis. Vous êtes là et ensemble nous allons remporter cette élection !"

À ses cotés, Benjamin Cauchy complète les propos de son camarade : "Il faut évacuer les étrangers des logements HLM pour que les milliers de français qui dorment dehors, faute de moyens, prennent leurs places ! Nous sommes ici chez nous !" Cet ancien porte-parole des Gilets jaunes livre également : "La colère qui a fait trembler le pays sous la vague jaune fluo à la fin 2018 n'a pas donné de leçons à Emmanuel Macron. Il n'a apporté aucune réponse aux millions de gens concernés".

"Chaque jour, nous gagnons près de 2 000 adhérents de plus dans le mouvement Reconquête. Aujourd'hui, nous en sommes à 110 000 dont 1 000 dans la seule Haute-Loire !" Stanislas Rigaud (22 ans), président de Génération Z

"Le RN est un morceau de la droite. Nous, nous sommes toute la droite !"

Redonner de la vitalité aux zones rurales, faire en sorte que les entreprises puissent continuer d'exister, offrir une prime de 10 000 euros par enfant qui naît dans un département rural comme la Haute-Loire, équilibrer les budgets consacrés aux communes pour que les plus petites ne soient pas les dernières servies…Les promesses de Reconquête sont nombreuses.

Mais, si ces dernières ont le goût du Rassemblement national, que ça ressemble à du Rassemblement national, ce n'est pas du Rassemblement national d'après les intervenants. "Le RN est un morceau de la droite, grince Sébastien Pilard. Nous, nous sommes toute la droite !"

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

8 commentaires

re

ven 25/02/2022 - 19:32

Comme disait Coluche"en France,on fait bien la différence entre un émir et un arabe...";mais lui nous faisait rire.Stanislas Rigault(Institue Catholique de Vendée),il me semble que Jésus avait dit:"aimez vous les uns les autres".PAUVRES DE VOUS

mi

ven 25/02/2022 - 19:26

hm - Enfin un candidat réaliste et qui parle honnêtement de la situation actuelle de la France qui se dégrade d'année en année et qui est la risée de l'Europe et la poubelle mondiale. Prenons exemple de l'Australie.

mi

ven 25/02/2022 - 19:06

Zemmour dit tout haut se que beaucoup de Français pensent tout bas de peur d'être pris pour des racistes Belles démocratie à la Française !!!! OUI il y a DANGER que la France tourne au Drame comme l'ex Yougoslavie !!!

dj

ven 25/02/2022 - 12:23

Une pensée destructrice et inapplicable.

Bref de l'amateurisme dangereux avec ce cher Monsieur.

Je

ven 25/02/2022 - 10:43

A défaut de Zemmour ou Peltier ( qui était prévu mais n’a pas daigné  finalement se déplacer dans le rural profond.. pensez donc , ces geux !!) les quelques militants présents venus essentiellement en bus aux trois quarts vides auront eu droit à Sébastien Beraud … où était Francis Lalanne ? Pitoyable !

ga

ven 25/02/2022 - 08:06

Imaginez simplement si Zemmour était déjà président ... Il y a 15 jours, nous aurions financé la guerre lancée par Poutine (qui n'était pas un dictateur et dont le Nationalisme était un modèle à suivre) et aujourd'hui on s'étonnerait avec notre président de voir que l'Ukraine se fait détruire. La position de ce mec est démente, il prône la mort, la haine, le combat puis quand ça pète, il s'excuse et fait le penaud. Ni compétent, ni stable, ni courageux ... limite psychiatriquement dangereux.

lo

ven 25/02/2022 - 07:24

Avec ce qui se passe à l'Est nous n'avons pas fini d'être envahis car si aujourd'hui une grande partie de l'immigration est supposée "clandestine", ceux qui vont arriver avec le statut de "demandeurs d'asile" pour raison de guerre seront admis d'office et là,  bonjour les dégâts  !! Et sûrement que bons nombres "de réseaux soit-disants anti-fascistes" vont changer d'avis et même plutôt que prévu. ....