Laurent Wauquiez à la rencontre des agriculteurs

mar 25/08/2015 - 14:44 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

Le député de la Haute-Loire Les Républicains Laurent Wauquiez s'est rendu ce lundi à Saint-Victor-Malescours la rencontre des agriculteurs, au GAEC Alberjo, qui a pour associés Albéric Pouly et son père Joël.
Ce GAEC a une production laitière livrée à SODIAL et une production de poulets en vente directe. Le GAEC Alberjo est situé au village de Bonnefont sur la commune de St Victor Malescours. Une trentaine d’agriculteurs étaient présents dont Gilbet Guignand, le Président de la Chambre d’agriculture Régionale ainsi que le Maire et son Premier Adjoint de St Victor Malescours.

Les normes dans le collimateur de l'ancien ministre
Un bon échange a eu lieu avec des constats qui expliquent bien les difficultés actuelles de nos agriculteurs. "Pour aller dans la mondialisation il faut avoir les mêmes armes. Or, déjà l’Europe est trop grande avec trop de différences. Nos charges fiscales et sociales sont trop élevées et plombent les prix de nos produits agricoles français", a notamment déclaré le secrétaire général Les Républicains.
"En France, notre Administration n’arrête pas de rajouter des normes aux normes", a-t-il ajouté, prenant en exemple un abattoir de poulets, qui coûte 20 000 € de plus en Haute-Loire que dans la Loire, "car même localement on rajoute encore des normes" (soit 70 000 € en Haute-Loire pour 50 000 € dans la Loire …). "Il faut donc baisser les charges et arrêter de mettre de nouvelles normes", a-t-il martelé.

Privilégier les achats locaux
Plusieurs participants ont indiqué leurs craintes de voir les prix encore rester faibles du fait que la consommation alimentaire n’arrête pas de baisser. "Les consommateurs achètent par exemple tout le matériel des nouvelles technologies en faisant des économies sur leur budget alimentaire", pointaient-ils du doigt.
Laurent Wauquiez a beaucoup insisté sur la responsabilité de la restauration collective qui doit privilégier ses achats au niveau local (comme il l’a mis en place au Puy en Velay). La vente directe permet aussi aux producteurs locaux d’écouler leur production à un meilleur prix. "Les consommateurs y trouvent également leur compte avec des produits locaux de qualité", a-t-il conclu.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire