Laurent Duplomb : "Le passe vaccinal est un leurre"

Par Nicolas Defay mar 04/01/2022 - 16:00 , Mise à jour le 04/01/2022 à 16:00

Le sénateur de Haute-Loire (LR) a partagé ses vœux pour l'année 2022 en tirant à boulets rouges sur le Passe vaccinal que le gouvernement actuel entend durcir plus encore. « Nul ne peut être contraint de faire ce que la loi n’ordonne pas », affirme-t-il en rappelant la Constitution. Une autre manière de dire que, selon lui, le Passe vaccinal est une menace pour les libertés fondamentales de tout un chacun.

"À l’aube de cette nouvelle année 2022 qui voit l’avènement d’un « Passe vaccinal » entrer en vigueur dans notre pays, au moment même où la France est propulsée à la tête du Conseil de l’Union européenne, et dans la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, je ne peux pas passer sous silence les secousses qui ébranlent les fondements mêmes de notre République", commence Laurent Duplomb.

Il poursuit "Après les annonces d’Emmanuel Macron qui assurait en février 2021 qu’il « ne conditionnerait pas l’accès de certains lieux à la vaccination », on a vu fleurir en mai dernier, le Passe sanitaire pour tous les grands rassemblements de plus de 1000 personnes. Puis le précieux sésame s’est progressivement étendu, aux salles de spectacles, aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, jusqu’à être exigé dans les trains, les cafés et restaurants... Olivier Véran nous assurait alors qu’il serait supprimé au plus tard en novembre. Mais au lieu d’être supprimé, il va être renforcé !"

"Comme un laisser-passer aux super-pouvoirs à tous ceux qui le possèdent"

"Le Passe Vaccinal qui ne pourra être activé qu'avec un schéma vaccinal complet et non plus un simple test négatif, restreint d’autant plus les libertés des uns et des autres, se désole le parlementaire. Il s’impose désormais pour vivre au quotidien, comme un laisser-passer aux super-pouvoirs à tous ceux qui le possèdent".

"Pour autant, je tiens à rappeler qu’on ne peut pas nier la réalité de cette pandémie, ni prédire son évolution, et on ne peut pas non plus nier l’utilité de la vaccination qui protège des formes graves de la maladie, admet Laurent Duplomb. Mais ce passe vaccinal, tout comme le passe sanitaire, ne sont pas des mesures sanitaires. Si l’objectif était de limiter la circulation du virus, un test négatif serait bien plus efficace qu’une preuve de vaccination qui n’empêche pas d’être contaminé et contagieux".

"Les campagnes de rappel vaccinal contre le Covid-19 (...) risquaient même d’accélérer les mutations du virus"

"Ce passe vaccinal est un leurre, martèle le politicien. Il n’incitera pas les personnes âgées qui sont les plus vulnérables et qui représentent près de 95% des victimes du Covid, à franchir le pas de la vaccination. Ce passe vaccinal « n’est pas la solution miracle » selon l’OMS ! Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu, fin décembre, que les campagnes de rappel vaccinal contre le Covid-19 ne constituaient pas une solution miracle, et risquaient même d’accélérer les mutations du virus".

"La vaccination n’est pas obligatoire mais que ceux qui ne s’y plient pas sont quand même coupables"

"Ce passe vaccinal « porte atteinte aux libertés fondamentales », alerte Laurent Duplomb. Le Conseil d’Etat en juillet (même s’il se renie aujourd’hui) écrivait que de ne pas délivrer de passe à des personnes pouvant prouver par un test négatif qu’elles étaient indemnes, constituait une atteinte disproportionnée à la liberté d’aller et de venir, au droit, au respect de la vie privée et familiale. Règle essentielle pour l’Etat de droit résumé ainsi par notre Constitution « Nul ne peut être contraint de faire ce que la loi n’ordonne pas » !

"Avec le passe vaccinal, il s’agit de dire que la vaccination n’est pas obligatoire mais que ceux qui ne s’y plient pas, sont quand même coupables, que l’on peut les accuser, les blâmer, les punir et les priver de droits Fondamentaux alors qu’ils ne se sont soustraits à aucune obligation légale !"

Hypocrisie, boucs-émissaires et crise de l'hôpital

Le sénateur de Haute-Loire pointe du doigt la mauvaise gestion du Gouvernement en place pour enrayer la maladie en cours. "Si le Gouvernement envisageait réellement d’endiguer cette épidémie avec la généralisation d’un Passe vaccinal, il fait fausse route et devrait plutôt assumer clairement de rendre la vaccination obligatoire par la Loi. Ce serait pour le Gouvernement, moins hypocrite. Il ne serait alors plus question de Passe vaccinal."

"Force est de constater qu’il se contente de stigmatiser les « non vaccinés » comme responsables de cette crise qui s’enlise, et de désigner des boucs émissaires pour faire porter tout le poids de la crise hospitalière dont il est en première ligne responsable !" Il continue : "Cette crise serait sans doute plus acceptable si le Gouvernement avait donné les moyens à nos hôpitaux de fonctionner correctement, et permis à tous les soignants de continuer à exercer plutôt que de les contraindre juste après avoir affronté les premières vagues dans des conditions difficiles".

"Par respect de notre Constitution et de notre devise républicaine de « Liberté, Egalité et Fraternité » !"

Il conclut en ces mots : "Alors, pour cette année 2022, je réaffirme tout mon soutien à nos personnels soignants et à tous celles et ceux qui font les frais de cette crise malgré eux. Je formule le vœu que notre Gouvernement prenne enfin de la hauteur et mesure les enjeux qui pèsent sur notre Etat de droit, aujourd’hui menacé dans cette impasse du « Passe Vaccinal » qui ne mènera nulle part, et par respect de notre Constitution et de notre devise républicaine de « Liberté, Egalité et Fraternité » !"

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

14 commentaires

ce

sam 08/01/2022 - 01:52

Je suis impressionné par la docilité aveugle et zélée des commentateurs de ce post. Duplomp a raison de parler des libertés fondamentales au vu de l’augmentation progressive des contraintes quotidiennes que subit la population pour un virus qui lui au contraire fait de moins en moins de victimes.L'enjeu de ces mesures est de sauver des vies, s’interroge t’on sur le nombre de morts qu’elles ont causé? Peut-on savoir pourquoi le gouvernement ne concentre pas ses efforts sur les personnes les plus sensibles au lieu de songer à vacciner les enfants? Pourquoi des lits de réas sont toujours supprimés?Peut-on se demander quelle opportunité politicienne offre la pandémie au pouvoir en place à quelques mois de la présidentielle?Les jeunes paierons la note sociale et financièr

du

mer 05/01/2022 - 20:48

M.Duplomb est donc celui qui, au Sénat, vote contre l'interdiction des "thérapies" visant à "soigner" l'homosexualité et qui s'offusque de l'obligation vaccinale. Cet homme est un sectaire d'un autre temps, son irresponsabilité politique est affligeante. Il est fondamentalement nuisible à la démocratie, qu'il prétend défendre en accumulant les outrances les plus grossières, nuisible à l'environnement avec ses "retenues collinaires" et sa conception arriérée de l'agriculture, nuisible à la santé publique en encourageant les imbéciles à ne pas changer d'avis face à l'évidence de la crise sanitaire. La Haute-Loire paye cher la médiocrité intellectuelle des marionnettes de Laurent Wauquiez dont il est le pire exemple.

ay

mer 05/01/2022 - 16:34

Je ne connaissais pas ce sénateur, mais finalement c'était mieux ainsi ...

Beaucoup de jeunes ne votent pas; ce n'est pas avec un tel propos qu'ils iront davantage aux urnes .

Le test négatif au covid ne prévient pas des formes graves qui saturent les services hospitaliers... il faudrait que ce sénateur se rende à l'hôpital pour voir comment les services sont saturés (entre 2 phases de sommeil !!)

lo

mer 05/01/2022 - 07:45

Une belle occasion de se taire  !! Je lui suggère de se porter volontaire dans un service de réanimation et après il nous fera ses commentaires. ..il a la mémoire un peu courte sachant entre autre, que sont ses pairs aux commandes du pays jadis qui avaient "allégé" les hôpitaux et autres commissariats. .Si c'est pour faire parler de lui pour faire voir qu'il existe, il peut continuer à se cacher ! Est-il médecin specialiste du Covid..?? HONTEUX de sa part  !!

ru

mar 04/01/2022 - 21:15

J ne suis pas mélanchoniste mais j'aimerai que l'on ait le RIC, référendum qui permet aux citoyens de mettre sur la touche des élus incompétents

ga

mar 04/01/2022 - 20:11

Laisser entendre à un panel de citoyens dans le doute qu'il ne sert à rien de prévenir, de faire attention et de se soigner c'est entre le populisme primaire et l'irresponsabilité politique. ça rappelle les discours du Pape Jean-Paul 2 sur l'inutilité du port du préservatif devant des jeunes aux expériences sexuelles multiples au 4 coins du monde. Heureusement, que ces mentors ne sont suivis chez nous que par une poignée de "pauvres bougres", sinon on ne serait pas sortis de l'auberge.

od

mar 04/01/2022 - 19:41

Quand on lit les commentaires des internautes qui accompagnent chacune de vos déclarations M. Duplomb, on regrette que vous soyez élus par des élus et non pas par le peuple parce que vous êtes très contesté ! certainement le plus contesté de tous les élus du département quelles que soient les couleurs politiques. Vous êtes la caricature de l'opposant à tout ce que peut faire un gouvernement qui n'est pas de votre couleur politique. Votre mauvaise foi est extrême. J'aurais bien voulu vous voir au pouvoir gérer cette pandémie !!!! et pour "ar" qui considère qu'on devrait demander un test négatif plutôt qu'un pass sanitaire ou vaccinal, sachez que mes enfants ont fait le réveillon à 3 couples, tous avec un test négatif,  sont tous positifs au covid et très malades !

ar

mar 04/01/2022 - 18:57

Bien d'accord avec M. Laurent Duplomb.

Les véritables problèmes reposent sur la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal.

Un test négatif est bien plus fiable qu'une attestation de vaccination !

Et en réalité ce ne sont pas les anciens qui vont avoir besoin du pass vaccinal pour sortir en discothèque !

Le pire avec la mise en oeuvre du Pass vaccinal ; c'est que toutes nos salles de spectacles, nos espaces de loisirs, nos bars, restaurants, etc., vont en faire les frais ! Tout va tourner au ralentit !!!

 

 

au

mar 04/01/2022 - 18:51

Enfin un Homme Politique qui ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Enfin quelqu'un qui pointe du doigt les vrais problèmes.

Dans ce pays on oppose et on divise plutôt que de rassembler pour lutter.

Et vous avez entièrement raison et je suis parfaitement d'accord avec vous : la solution est de rendre la vaccination OBLIGATOIRE !!!! et exit le pass vaccinal !!!!!

mi

mar 04/01/2022 - 18:19

Pour éviter toutes polémiques , il faut rendre le vaccin OBLIGATOIRE pour pandémie !! Comme il va être établi en Allemagne Pour les réfractaires qui entre à l'hôpital , leurs faire payer en totalité les frais médicaux qui s'élèvent je crois en moyenne 2000€ en réanimation par jour !!!!!

se

mar 04/01/2022 - 18:08

L : SVP Mrs les élus un peu de sérieux : la critique est trop facile quand on ne dirige pas le pays. Je pense que les politiques de tout bord  se disant de l'opposition doivent se taire sur ce sujet. Il n'est pas facile de prendre les décisions et personne n'a la bonne solution concernant cette pandémie. 

Merci donc de la FERMER  (je ne suis pas Macroniste spécialement  ....Je vote blanc car trop déçu par les propositions non  tenues)

he

mar 04/01/2022 - 17:18

Mr Duplomb dans ses oeuvres : affirmer que le pass vaccinal est une menace pour les libertés fondamentales de tout un chacun. Il n'a jamais mis les pieds dans un service de réa où sont soignés les non vaccinés ; ils n'ont plus la Liberté eux. N'oubliez pas Mr le Sénateur que la liberté est de pouvoir choisir, eux n'ont pas choisi d'y être, ils ont choisi de ne pas se faire vacciner. Donc d'aggraver le déficit de la Sécu : après il vous sera facile de dénoncer la dérive des comptes. Si d'aventure vos amis LR arrivaient au pouvoir on les verra à la tâche parce qu'en avril ça ne sera pas fini : vous aurez l'occasion de nous montrer vos talents.   

me

mar 04/01/2022 - 17:15

fidèle à sa légende le voilà maintenant constitutionaliste. Au fait le pass était fait pour pousser les gens au vaccin préserver des vies et soulager l'hôpital plutôt réussi non ? la logique du pass vaccin est la même il n a jamais été dit que c'était une garantie de sécurité totale le vaccin ne l'étant pas lui même. En cas d'obligation vaccinale comment fait on pour contrôler ?

el

mar 04/01/2022 - 16:21

il est tellement fort ce Monsieur Duplomb qu'il devrait être Président de la République. Qui a saboté l'hôpital comme il le dit ? Ce sont LES SIENS. Et si les français n'étaient pas vaccinés, où serait-on ?